Mehdi Zeffane, le mal aimé
Partager !

Arrivé tardivement lors du mercato estival 2015 en provenance de l’Olympique Lyonnais, Mehdi Zeffane était loin d’être le chouchou du Roazhon Park. Longtemps conspué, l’international Algérien avait pourtant redoré son blason au fur et à mesure des semaines la saison dernière. En fin de contrat avec le club cet été, le latéral se retrouve aujourd’hui sans club. Une anomalie pour un joueur ayant remporté la Coupe de France et la Coupe d’Afrique des Nations en l’espace de 3 mois ? Retour sur son parcours, pour le moins bancal, au sein du Stade Rennais.

Une arrivée fracassante

Nous sommes le 22 août 2015 lorsque le Stade Rennais se déplace à Lyon pour la 3ème journée de Ligue 1, lors de la saison 2015-2016. Dans ses rangs, la toute nouvelle recrue Mehdi Zeffane. Arrivé depuis 10 jours au sein des Rouge et Noir, le nouveau numéro 2 fait partie du voyage pour affronter ses anciens coéquipiers lyonnais.

Positionné ailier gauche par Philippe Montanier, sa titularisation face à l’Olympique Lyonnais surprend. Méconnu du public, le latéral nous apparaissait plus comme une doublure défensive que comme un titulaire indiscutable. Très rapidement, le match donne raison au coach puisque dès la 7ème minute, Mehdi délivre une passe décisive à Pedro Henrique qui marque ! Et si les Gones reviendront au score peu de temps après, Zeffane marquera le but de la victoire en seconde période mais aussi le premier but de sa carrière ! Il marquera en même temps les esprits des supporters du Stade Rennais. Et si c’était LA bonne pioche du mercato ?

Présent dans l’équipe-type du weekend, il renouvellera « l’exploit » le weekend suivant. Titulaire au poste de latéral droit lors de la victoire contre Toulouse sur le score de 3 à 1, Zeffane fera une nouvelle fois un match plein. Sorti à la 75ème, le public du Roazhon Park acclamera l’Algérien. Après un bon début de saison pour le Stade Rennais comme pour le joueur, le SRFC va commencer à faire du surplace et à enchaîner les matchs nuls contre des équipes supposées plus faibles. Mehdi Zeffane participera à la plupart des rencontres, alternant les titularisations et les entrées en jeu. Première alerte sur les capacités du joueur lors de la rencontre face à Troyes fin septembre. Dès le début de match, le latéral droit fait une passe décisive… à Jessy Pi, le milieu Troyen ! En seconde période, le Stade Rennais parviendra finalement à accrocher le match nul mais cette mauvaise relance plein axe fera grincer des dents les supporters Rennais.

Blessé quelques jours en octobre, il ne participera pas au match suivant face à l’AS Monaco. En attendant, Mehdi Zeffane a une statistique intéressante lors de son premier exercice sous le maillot Rouge et Noir. Et oui, quand Mehdi joue, Rennes ne perd pas !

La désillusion

De retour lors de la confrontation suivante face à Nice, il rentrera en cours de match et participera “activement” à la défaite 4 à 1. Alternant le cirage de banc et les titularisations, le SRFC vivra un moment difficile lors de l’élimination en Coupe de la Ligue. Défaits 3 à 1 au Roazhon Park face au Téfécé, Philippe Montanier sera pointé du doigt ainsi que tous les titulaires présents sur la pelouse. Zeffane compris, qui nous paraîtra un peu « léger » défensivement même si son état d’esprit semble irréprochable. Quoiqu’il en soit, Zeffane ne jouera plus une minute en janvier.

Après l’élimination catastrophique face à Bourg-en-Bresse en Coupe de France, Rolland Courbis succédera à Montanier, limogé, au poste d’entraîneur. Une chance pour Mehdi de retrouver du temps de jeu ? Pas vraiment ! Il cumulera les matchs sur le banc, il faudra attendre le 13 mars et le match retour contre Lyon pour retrouver Mehdi Zeffane, aligné d’entrée de jeu. Une superstition du coach ? L’Algérien ne réitérera pas l’exploit du match aller et regardera les matchs suivants, une fois de plus, du banc.

Le vrai tournant (négatif) du numéro 2 au Stade Rennais se passera le 17 avril 2016, lors de la réception de l’En Avant de Guingamp. Pourtant entré seulement à la 66ème minute sur le terrain à la place de Romain Danzé, Zeffane a su se démarquer… dans le mauvais sens du terme ! Déjà menés 1 à 0, les Rennais prendront un coup sur la tête avec le deuxième but Guingampais. Giresse chipe le ballon à Zeffane, s’engouffre dans la surface, dribble Zeffane et fait une passe décisive à Jimmy Briand. D’une talonnade, l’ancien Rennais crucifie ses anciens partenaires. Le cauchemar ne s’arrêtera pas là puisque 4 minutes plus tard, Giresse déboulera une nouvelle fois sur son côté gauche sans que Zeffane puisse l’en empêcher et délivra sa troisième passe décisive, cette fois-ci pour Sankharé. 3 à 0, le score est lourd. Comme ses partenaires, Mehdi Zeffane n’échappera pas aux critiques mais sera désigné comme principal responsable de cette déroute.

La descente aux enfers

L’ailier droit ne figurera plus jamais dans le groupe breton et terminera sa première année au club d’une façon bien morose. Une saison en demi-teinte donc, tout comme le Stade Rennais qui finira 8ème, loin des places européennes tant espérées. Christian Gourcuff arrivera en juin 2016 en tant que nouveau coach du club. L’ancien entraîneur de la sélection algérienne connaît bien Mehdi pour l’avoir déjà sélectionné en équipe nationale. Ce qui aurait pu être une chance pour lui s’est alors transformé en cauchemar.

En participant à seulement 2 matchs sur la saison 2016-2017, l’Algérien ne sera pas sélectionné avec les Fennecs pour jouer la CAN.  Une grosse déception pour le joueur et une traversée du désert difficile pour lui puisque cette situation, le défenseur l’a déjà connu dans son ancien club formateur. Jamais en mesure de s’imposer à l’Olympique Lyonnais et barré par la concurrence, Zeffane était venu à Rennes pour trouver du temps de jeu et ainsi, être intégré à l’équipe nationale.

Le comble pour Mehdi Zeffane ? Le loft ! À l’été 2017, le joueur ne fait plus du tout partie des plans de Christian Gourcuff et de ce fait, est placardisé. Le Stade Rennais le juge indésirable et le met transférable. L’effectif pléthorique du club est une des raisons de cette mise à l’écart mais les performances du joueur le sont également. Quoiqu’il en soit, ce fût un échec ! Le latéral poursuit à contre cœur sa carrière à Rennes, n’ayant pas trouvé de point de chute.

Et la lumière fût !

Limogé le 8 novembre 2017, Christian Gourcuff sera remplacé par Sabri Lamouchi. Dix jours après cette arrivée, Zeffane va enfin retrouver la Ligue 1 en entrant en jeu lors de Strasbourg-Rennes. La blessure de Ludovic Baal propulsera Mehdi Zeffane titulaire lors des deux rencontres suivantes, pour son plus grand plaisir ! Après 11 mois aux oubliettes, l’Algérien retrouve petit à petit du temps de jeu mais surtout de la confiance. Lors de cette saison 2017-2018, il participera à 15 matchs de Ligue 1 et à la qualification du Stade Rennais en Europa League, qui terminera le championnat à la 5ème place du classement.

Pour sa quatrième saison au club, le numéro 2 Rouge et Noir participera à plusieurs rencontres, en tant que titulaire comme en tant que remplaçant. Il goûtera aussi à l’Europa League en étant titulaire lors de la défaite à Astana. Les résultats du club n’étant pas conformes aux espérances du début de saison, Zeffane connaîtra encore un changement de coach. Cette fois, c’est Julien Stéphan qui remplace Sabri Lamouchi début décembre 2018. Encore une tuile à venir pour l’ailier ? Et bien non ! Là aussi, Stephan accordera sa confiance à l’Algérien en l’alignant régulièrement au poste de latéral gauche.

Positionné à droite lors de la réception de Brest en Coupe de France, Rennes rentre mal dans son match et est rapidement mené 2 à 0. Sans baisser les bras, les Rennais tenteront tout pour revenir au score et c’est Zeffane qui mettra son équipe sur les bons rails en donnant un très bon ballon pour la tête d’Adrien Hunou qui réduira la marque. Cette rencontre se jouera aux pénaltys et ça serait mentir de dire que nous n’avons pas tremblé quand nous avons vu que Mehdi faisait partie des tireurs ! Lui n’a pas tremblé et a transformé son penalty. Rennes est qualifié !

Le temps de la stabilité

Sa bonne prestation face à Brest sera remarquée mais les doutes parmi les supporters sont toujours présents. Entré en cours de jeu lors de la confrontation face à l’AS Monaco en Coupe de la Ligue, ici aussi la décision finale se jouera aux pénaltys ! Malheureusement cette fois-ci, Zeffane verra sa tentative stoppée par le gardien Badiashile. Dans une interminable séance pleine de suspense, le Stade Rennais sera finalement éliminé.

Des petits soucis de hanche lui feront rater quelques rencontres et il retrouvera une place de titulaire, le 27 janvier lors de la défaite face au PSG. Bensebaini blessé, Mehdi Zeffane a une chance de pouvoir enchaîner les matchs et si possible, de bonnes performances ! Le weekend suivant, le Stade Rennais reçoit Amiens. Dans un match difficile où le 0 à 0 semble se profiler, Niang centre au but et Zeffane détourne le ballon d’un extérieur du droit ! Incroyable, Mehdi Zeffane marque le but de la victoire 3 ans et demi après son but victorieux face à l’Olympique Lyonnais ! Il retrouvera également une place dans l’équipe type du weekend.

En plus de ce but, l’ailier a encore une fois réalisé une prestation aboutie, bien loin de ce qu’il avait pu nous montrer par le passé. C’est donc en toute logique que Zeffane sera titulaire lors de la victoire face à Lille en Coupe de France mais aussi face à Saint-Étienne. Et quel match face aux Stéphanois ! Positionné en latéral gauche, son association avec Niang a fait des merveilles ! Nous avons longtemps loué les qualités du duo TraoréSarr mais sur ce match, force est de constater que ça fonctionne aussi très bien à gauche ! La cerise sur le gâteau ? Une passe décisive au bout de 2 minutes de jeu pour Adrien Hunou lors du match aller d’Europa League face au Bétis Séville ! On n’oublie pas non plus son centre lors du Rennes-Arsenal, détourné par Monréal dans ses propres filets.

Un vainqueur de la CAN… au chômage

Mehdi Zeffane apparaît alors comme un revenant. Longtemps critiqué voire détesté, le joueur est passé par toutes les émotions au sein du Stade Rennais. À 26 ans, Zeffane semblait enfin avoir trouver le niveau de jeu qu’on lui prédestinait au centre de formation de l’Olympique Lyonnais. La force mentale du joueur est un facteur important à souligner, lui qui n’a jamais lâché malgré de nombreuses déconvenues avec les Rouge et Noir.

Sa bonne saison fût logiquement récompensée avec une sélection chez les Fennecs pour la CAN 2019. Si le joueur arrive avec le statut de remplaçant, la blessure du Niçois Youcef Atal va le propulser titulaire lors de la demi-finale face au Nigéria. A la surprise générale, le latéral va réussir à museler son adversaire du jour, Ahmed Musa. Il en sera de même avec Sadio Mané lors de la finale gagnée face au Sénégal !

Une saison pleine donc pour l’Algérien. Ce dernier avait refusé préalablement à la CAN, une prolongation de contrat à Rennes, souhaitant relever un nouveau challenge. Dommage pour le club, quand on sait l’entente sur le terrain avec M’Baye Niang mais aussi son utilité dans le turn-over de l’équipe. Son agent lui promettait monts et merveilles à l’étranger, il n’en sera rien. Mehdi Zeffane est actuellement sans club… Et sans agent ! Il s’entraîne du côté de Lyon, attendant patiemment le mercato hivernal pour rebondir dans une nouvelle équipe. Et vu le chemin parcouru, nul doute qu’il sera capable de relever un énième défi dans sa carrière de footballeur.

Mel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Why ask?