SRFC – FCM : RENNES GRILLE UN JOKER
Partager !

Le Stade Rennais était 5ème avec 47 points avant ce match comptant pour la 33ème journée et n’avait pas le droit à l’erreur face à la lanterne rouge, Metz.

Nos Rennais ont évolué en 4-2-3-1, avec notamment Yoann Gourcuff en soutien de Wahbi Khazri et Romain Danzé préféré à Mehdi Zeffane sur le côté droit, en l’absence d’Hamari Traoré.

Côté messin, c’était également un 4-2-3-1, avec tous les cadres titulaires, Matthieu DosseviNolan Roux (meilleur buteur des Grenats) et notamment Fallou Diagne, l’ancien Rennais.

À noter la magnifique tifo du RCK : « Band of brothers ».

Dès les 10 premières minutes, les Bretilliens mettent la pression sur la cage messine jusqu’à obtenir un corner, sans succès avant que les visiteurs n’aient la possession sans plus de réussite.

Les Messins jouent en contre, et obtiennent une occasion avec une frappe avec Matthieu Dossevi, captée par Koubek. Puis dans la minute, Rivierez prend un carton jaune pour une faute sur Gourcuff.

Sur un centre en retrait après un échange avec GourcuffKhazri trouve André en retrait qui voit sa frappe être contrée devant le but vide, 1ère grosse occasion rennaise du match, alors que l’on jouait la 17ème minute de jeu.

Les assauts commencent alors à se multiplier du côté des Rouge & Noir, avec des centres de Bourigeaud et Bensebaini notamment.

2 minutes plus tard, soit à la 23ème minute, Sarr obtient un coup franc complètement excentré sur le côté droit messin, que Khazri tire directement mais voit sa tentative bien repoussée par le portier japonais, Kawashima.

Alors qu’il ne reste que 20 minutes en 1ère période, Metz obtient son 1er corner de la partie et trouve la tête de Roux, hors cadre. Ce fut la dernière possession messine avant que Bourigeaud n’ouvre le score ! Sur un centre de Bensebaini, Gourcuff arrive à conserver le ballon avant de servir sur un plateau Bourigeaud, qui claque sa tête dans le but vide. 1-0, 27ème minute. C’est le 7ème but de l’ancien Lensois et la 1ère passe décisive d’Yoann Gourcuff cette saison.

Malgré ce but, les Rennais gardent la maîtrise du ballon et ne sont aucunement mis en danger, grâce notamment à un gros travail de Prcic et André au milieu de terrain.

Après une nouvelle grosse faute de Rivierez qui méritait sans doute un 2ème cartonWahbi Khazri reste au sol une bonne minute avant de se relever, plus de peur que de mal donc, pour l’international tunisien, alors que l’on jouait la 39ème minute de jeu.

La dernière occasion de la 1ère période est pour les Grenats. En effet, après s’être joué d’André et BensebainiMollet centre mais voit le ballon être sauvé par Gélin, qui dévie le cuir vers son but. Mais heureusement, Koubek est resté vigilant.

Une 1ère période largement dominée par les Rennais, qui n’ont pas eu à forcer bien longtemps pour faire sauter le verrou messin.

Dès la reprise, les Grenats font leur 1er changement, Palmieri à la place de Rivierez, averti. Et 3 minutes plus tard, Selimovic est lui aussi averti après une faute sur, une nouvelle fois, le numéro 8 breton.

Après une possession messine globale en 2nde période, Nolan Roux égalise d’une tête au second poteau, sur un service de Dossevi. 1-1, 52ème.

Ce but a réveillé les Bretiliens, ainsi que Sabri Lamouchi, qui sort Yoann Gourcuff, le passeur décisif, pour faire rentrer Diafra Sakho.

Dans la foulée, Nolan Roux fait le doublé ! Quelle erreur de marquage sur le côté droit rennais, qui, par deux fois en 5 minutes se fait avoir par Nolan Roux, encore une fois sur un service de Dossevi. 1-2, 57ème.

Après un quart d’heure en seconde période, les Visiteurs ont réussi à complètement renverser le match, et mettre un énorme coup de massue sur la tête de nos Bretons.

Le deuxième changement messin intervient à la 62ème minute, Poblete remplace Selimovic.

Les Rennais ont donc retrouvé la possession du ballon, jusqu’à obtenir deux corners, sans succès. Avant que que Hunou ne remplace Sarr, coupable sur le 2ème but messin, 68ème.

4 minutes plus tard, André s’essaye à la frappe avant que Léa Siliki ne remplace Danzé. Suite à ce changement, André est replacé au poste de latéral droit.

Après le remplacement du double buteur du soir Nolan Roux par Niane, les Rennais commencent à enchaîner les occasions, des coups francs, des corners, mais pas de buts, alors qu’il ne reste qu’un quart d’heure. En effet, ils sont en grand manque d’inspiration…

Pendant ces 15 dernières minutes, à part une frappe contrée de Bourigeaud, rien à se mettre sous la dent avant que l’arbitre ne siffle le coup de sifflet final.

Grosse déception pour nos Rouge & Noir qui, en 5 minutes, ont vu les 3 points leur échapper au profit des Messins qui peuvent croire plus que jamais à une folle remontée au classement. Cela renforce le statut de Rennes de « relanceur » d’équipes en difficulté. En effet, Metz n’avait plus gagné depuis fin janvier et restait sur un lourd revers 0-5 à domicile face à l’Olympique Lyonnais.

En conférence de presse d’après match, Sabri Lamouchi voit « plus que de la frustration, de la déception ». En effet, il pense « qu’on [devait] tuer le match en 1ère mi-temps » avant de « perdre le fil en 3 minutes »  face à « une équipe de Metz beaucoup plus agressive, compacte, déterminée » dans le second acte. Pour le tacticien rennais, c’est également « collectivement qu’ils n’ont pas fait ce qu’il fallait, ça pouvait arriver, et c’est arrivé au mauvais moment » mais il n’oublie pas de rappeler que « la marge de manœuvre est infime et que cet équilibre est fragile, il faut être vigilant ».

Malgré cette erreur de parcours, Rennes reste 5ème suite à la défaite de Montpellier face à Bordeaux mais voit, tout de même, certains concurrents directs revenir.

 

Ewen Le Tual (@ewen_srfc)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Why ask?