L’énigme Yoann Gourcuff
Partager !

Depuis son retour aux sources en septembre 2015, le milieu de terrain du stade rennais peine à retrouver son niveau de jeu d’antan alternant le bon et le moins bon au sein du collectif breton. Le constat malheureux peut ainsi se résumer en un mot : frustration.

Un talent évident

Yoann Gourcuff n’est pas de ces joueurs qui laissent indifférent tout amateur de football. Sa large palette technique, son élégance balle au pied, sa vision du jeu et sa vista ont fait de lui un merveilleux joueur dans lequel de nombreuses attentes ont été placées. La comparaison effectuée avec son altesse Zinédine Zidane, bien qu’osée, est apparue plus que pertinente lorsqu’on songe aux performances qu’il a réalisées sous le maillot girondins avec lequel il réalisa sa meilleure saison en 2008-2009 inscrivant 12 buts, délivrant 11 passes décisives et s’adjugeant au passage le titre de champion. Le trophée UNFP du meilleur joueur de ligue 1 et une 20e place au classement du ballon d’or 2009 ponctueront sa magnifique saison et laisseront entrevoir pour lui un avenir footballistique des plus radieux. C’était sans compter sur la pléthore de blessures qui se sont enchaînées après son arrivée à Lyon stoppant net son ascension et l’écartant au passage de l’équipe de France dont il était pourtant l’un des leaders techniques.

Après 5 saisons délicates où les tensions avec ses dirigeants ne cesseront de s’accroître, c’est au sein de son club formateur qu’il décide de rebondir. Un choix intelligent quand on sait qu’il pourra évoluer dans un contexte favorable qu’il connaît et où les projecteurs ne seront pas autant braqués sur lui comme ce fut le cas auparavant. Sans être catastrophique le bilan de Yoann Gourcuff souffle néanmoins le chaud et le froid. Arrivé en septembre 2015 avec une blessure à l’os sésamoïde du pied, le natif de Ploemeur ne disputera son premier match que le 9 janvier 2016 lors du derby face à Lorient où il sera d’ailleurs ovationné comme peu de joueurs ont pu l’être lors de son entrée sur le terrain du Roazhon Park. Il disputera 12 matchs jusqu’à la fin de saison et rempilera pour deux saisons supplémentaires en juillet 2016. L’arrivée aux commandes de son père Christian Gourcuff au début de la saison 2016-2017 suscitera un enthousiasme important dans l’esprit des supporters, ceux ci estimant (et on le comprend eu égard à l’alchimie de la relation père-fils) qu’il peut être l’entraîneur idéal pour entériner une bonne fois pour toute la renaissance de son fils. Ses statistiques (28 matchs, 4 buts et 3 passes décisives toutes compétitions confondues) donneront en effet le sentiment d’un Yoann Gourcuff prometteur et enfin capable d’enchaîner les rencontres et d’emmagasiner du temps de jeu.

Une saison quasi inexistante

Malheureusement, encore une fois, la saison actuelle est venue semer le doute. Des blessures contractées à la cuisse, puis au péroné l’empêcheront de débuter le championnat si bien que ce n’est pas sous les ordres de son père, récemment remercié, mais du nouvel entraîneur rennais Sabri Lamouchi qu’il foulera pour la première fois les pelouses de ligue 1. Avec seulement 6 apparitions en championnat et 3 en coupe, son statut pose de nouveau question. Dans le groupe de façon irrégulière, parfois blessé, parfois laissé au repos, les rares occasions où il fut aligné n’ont eu qu’un impact très modeste sur l’issue des rencontres et sur la marche générale du collectif. Il a toutefois ouvert son compteur but lors de la victoire à Bordeaux (0-2) démontrant qu’il reste totalement investi même si son temps de jeu demeure faible.

Que penser de sa situation ?

Capable de prestations très intéressantes comme le doublé qu’il a pu inscrire lors de la victoire bretonne 5-2 à Marseille, ou son splendide enchaînement technique ponctué d’une frappe en pleine lucarne contre Guingamp, il ne fait nul doute que le milieu de terrain n’a pas perdu tout son football. Sabri Lamouchi en a pleinement conscience puisqu’il maintient son entière confiance en lui : « Yoann m’a fait rêver, mais même aujourd’hui, encore, quand je le vois faire certaines choses à l’entraînement… Il a vraiment fait partie des très grands, il a touché le très haut niveau ; mais il a eu des problèmes physiques. C’est un garçon exigeant avec lui-même, professionnel, et qui a, malheureusement, des soucis qui l’empêchent d’être au top. Mais même quand il est moins bien il nous permet de mieux jouer¹ ». Wahbi Khazri s’est également montré dithyrambique envers son coéquipier après le match contre Bordeaux : « Je suis très content pour lui, car il a connu une période difficile, avec des blessures ; mais c’est un joueur de classe internationale. Le football, tu l’as ou tu l’as pas, et lui je pense qu’il en a beaucoup² ». Néanmoins, dans un collectif jeune où il y a de la concurrence au milieu, on voit mal comment il pourrait réintégrer l’équipe durablement en effectuant simplement des bribes de matchs qui ne sont pas toujours très convaincants… Libre de tout
contrat en juin prochain, se pose dès lors la question de son avenir au sein de l’écurie rouge et noir mais également au sein du monde du football où d’aucuns estiment qu’il pourrait mettre un terme à sa carrière à 32 ans. « Si l’aventure peut continuer ensemble, j’en serai ravi car c’est un très grand joueur, en plus d’être un garçon adorable³ » a récemment déclaré Sabri Lamouchi qui n’exclut donc pas de le conserver à l’issue de la saison. Cependant, selon les récentes informations du quotidien Ouest France, cette éventualité serait fortement remise en cause « puisqu’une prolongation ne serait plus d’actualité4 ».

 

Avec 8 matchs à jouer et un sprint final à mener dans une course à l’Europe intéressante, le Stade Rennais aura besoin de tous ses joueurs y compris Yoann Gourcuff et tant sur le terrain que dans le vestiaire. Reste à espérer qu’au cours de ces 8 derniers matchs la frustration actuelle s’amenuise laissant entrevoir pour l’avenir une lueur d’espérance d’un grand joueur retrouvé.
On y croit !

Maxime


1 Propos tenus lors de l’émission Team Duga sur RMC le 12 février 2018
2 https://twitter.com/bidrac15/status/975329618260582400
3 Propos tenus lors de l’émission Team Duga sur RMC le 12 février 2018
4 https://www.ouest-france.fr/sport/football/stade-rennais/stade-rennais-yoann-gourcuff-ne-devrait-pas-prolonger5628060

5 commentaires on “L’énigme Yoann Gourcuff

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Why ask?