Stade rennais, le bilan à la trêve
Partager !

Alors que l’année 2019 s’est clôturée par une victoire face aux Girondins de Bordeaux, les Rouge et Noir terminent sur le podium, troisième, avec un match en retard. Un début d’exercice plus que réussi donc, même si tout n’a pas été parfait ! Retour sur les performances des Rouge et Noir lors de ce début de saison 2019-2020, entre doute et satisfaction.

Un départ canon avant le trou d’air

Si 2019 sera historique grâce au parcours Européen et à la coupe de France, le Stade Rennais fait aussi sauter les records en commençant sa saison 2019-2020 par 3 victoires consécutives ! Une première depuis 1950. Malheureusement, 4 victoires de rang il n’y aura pas. En encaissant le but du 2 à 1 dans les arrêts de jeu face à Nice, les Rennais ne le savent pas encore mais ils entrent dans une longue période de disette ! Des matchs à l’arbitrage douteux au derby perdu face à Nantes, Rennes ne fait pas non plus bonne figure en Europa League. Bref, une période noire pour le club qui enchaîne une terrible série de 10 matchs sans la moindre victoire. De quoi mettre en péril l’avenir de Julien Stéphan, fortement décrié par certains médias.

La lumière au bout du tunnel

La désillusion suite à la défaite face à Cluj, à 9 contre 11 avait laissé paraître un renouveau dans l’état d’esprit du collectif. Le match qui suit avec la réception de Toulouse était l’occasion de se remettre le pied à l’étrier, face à une équipe en grande difficulté. Dans les arrêts de jeu, le jeune Gboho marquera le but du 3 à 2, permettant aux Rouge et Noir de respirer. Un ouf de soulagement pour le club et ses supporters ! Malheureusement, les défaites se suivent en Europa League et le Stade Rennais se fait logiquement éliminer de la compétition. Quand certains demandent le départ du coach Rennais, d’autres demandent de la patience, espérant que la mayonnaise finisse par prendre. « Julien Stéphan à un plan »

On passe la deuxième, mais surtout la troisième !

Le premier plan de Stéphan a sans doute été de ressouder son groupe. Faire adhérer les joueurs à son discours et à ses tactiques changeantes, en fonction de l’adversaire.  La défaite sur la pelouse de Dijon a été difficile à avaler pour le coach qui parlera de « honte ». Un manque de gniak et d’envie qui a rendu furieux Julien Stéphan comme ses supporters. Que s’est-il passé dans le vestiaire ? Qu’a pu dire l’entraîneur à ses troupes ? Nous ne le saurons pas mais la réaction fût belle. En battant l’AS St-Etienne sur le fil, le buteur et héros du jour Damien Da Silva, souhaite le début d’une série positive. Nous aussi ! Nos vœux seront exhaussés : Le Stade Rennais ne perdra plus un match en Ligue 1 jusque cette trêve hivernale ! Mieux, c’est 5 victoires consécutives que le club enchaînera, dont une de prestige face à L’Olympique Lyonnais.

Le coaching gagnant

Les matchs nuls sont rares pour le Stade Rennais, seulement 3. Un chiffre plutôt logique quand on voit la culture de la gagne qu’entretient Julien Stéphan. En faisant rentrer régulièrement des joueurs à caractère offensif à 20 minutes du terme d’une rencontre, l’ambition du coach est claire : celle de gagner ! Preuve en est avec cette dernière victoire contre Bordeaux et les entrées simultanées de Flavien Tait et Romain Del Castillo. Tait au départ de l’action passe pour Del Castillo qui remet le ballon en retrait pour l’inévitable M’Baye Niang, buteur. Instaurer la culture de la gagne, s’appuyer sur un jeu collectif cohérent capable de sublimer les individualités, fédérer son groupe autour de ses idées… Pas de doute. Julien Stéphan est l’homme de la situation. Il est sans doute la meilleure chose qui soit arrivé au club depuis bien longtemps.

Une deuxième partie de saison épique ?

Avec un total de 33 points à la mi-saison, le Stade Rennais réalise son meilleur bilan à la trêve depuis 2010. Une belle performance qui pourrait en amener d’autres. Invaincus depuis le 6 octobre au Roazhon Park et avec 6 victoires en autant de réceptions, l’autre force des Rouge et Noir est aussi cette capacité à engranger des points à l’extérieur. Souvent blâmée, la défense Rennaise est pourtant l’une des plus solides de Ligue 1. Notamment sur les terrains adverses ! Avec seulement 7 buts encaissés, Rennes égalise le PSG et se classe 2ème meilleure défense de notre championnat hors de ses bases. Seul Reims fait mieux avec 5 buts encaissés. Quand on voit l’incapacité de certains de nos concurrents à gagner ailleurs que chez eux, notamment Lille et Montpellier… Nul doute que ces points, quelques fois acquis dans la douleur, compteront en fin de saison.

Reste à espérer que cela perdure en 2ème partie de saison. Le rendement et l’éclosion de certains joueurs, à l’image d’Edouardo Camavinga et Romain Del Castillo, sont d’ores et déjà des motifs d’espoirs. Même si le mercato à venir, encore flou, pourrait redistribuer quelques cartes. Après la trêve, le Stade Rennais devra faire mieux en coupe de France qu’en coupe de la Ligue (seul point noir en tableau) en battant Amiens au Roazhon Park. S’en suivra une rencontre de la plus haute importance dans la lutte pour le haut de tableau avec la réception de l’Olympique Marseille. En attendant, profitons de cette belle 3ème place et de cette saison 2019, chargée en émotions fortes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Why ask?