ROAZHON D’OR – Bilan à la trève
Partager !

Depuis la saison passée, nous vous donnons la possibilité de vous exprimer à chaque fin de match en notant les joueurs (vous étiez près de 200 votants chaque semaine sur cette phase aller). Ces notes permettent en fin de saison de décerner un trophée (Le Roazhon d’Or) au joueur obtenant la meilleure moyenne. Si Damien Da Silva a été élu l’année dernière par vos notes, la deuxième édition pourrait bien couronner un gagnant différent.
La phase aller est désormais terminée, il est donc temps de faire un premier point sur cette course au Roazhon D’Or !

Les mauvais élèves

Deux joueurs n’obtiennent pas la moyenne à l’issu de cette première partie de saison : Flavien Tait (3,69/10) et Jordan Siebatcheu (3,94/10). En manque total d’efficacité (1 passe décisive chacun), leurs mauvaises performances se font ressentir à travers vos notes.

Il faut dire que la saison de l’ex-angevin a mal débutée avec une note de 3,41 suite à son carton rouge face à Montpellier. Malheureusement, ça ne s’est pas arrangé par la suite. En fait, il n’a obtenu la moyenne qu’à une seule reprise, lors de la victoire face à la Lazio Rome. Le constat est assez similaire pour Jordan Siebatcheu. Avec le même bilan famélique d’une passe décisive (face à Toulouse), l’attaquant vit un début de saison assez cauchemardesque, bien en dessous du rendement qu’on attend de lui…
Il leur reste toutefois de nombreux matchs pour inverser cette tendance !

Le podium

Troisième place : Edouard Mendy (5,870/10)
Recruté cet été pour remplacer Tomáš Koubek, notre numéro 16 a réussi des débuts tonitruants en arrêtant un penalty face au RC Strasbourg (J3). Il a ensuite fait preuve d’une certaine régularité, jusqu’à s’imposer aujourd’hui comme une valeur sûre du XI de Julien Stéphan. Il sera élu joueur du match à 2 reprises avec vos notes.

Deuxième place : Raphinha (5,871/10)
D’une courte tête devant Edouard Mendy, Raphinha termine cette phase aller sur la deuxième place. Après un début de saison marqué par l’attente autour de lui (notamment liées au montant de son transfert), il aura finalement aura fallu un temps d’adaptation au natif de Porto Alegre pour exprimer tout son talent.
En effet, après un début en trombe avec un 6,52/10 lors de son premier match, ses notes ont chuté jusqu’à atteindre 3,59/10 face au Stade de Reims (J9). Le penalty face à Amiens a réellement été un déclic puisqu’il n’a tout simplement plus obtenu de note en-dessous de la moyenne depuis lors. Il sera élu joueur du match à 4 reprises et joueur du mois de novembre !

Raphinha élu joueur du mois de novmbre

Première place : Eduardo Camavinga (6,37/10)
Sans surprise, c’est bien Eduardo Camavinga qui termine avec la meilleure moyenne de cette phase aller. Impressionnant lors de chaque sortie, il est devenu un joueur indéboulonnable du schéma de Julien Stéphan. Devenu le chouchou des supporters, vous l’avez élu joueur du match à 7 reprises ! Sacréjoueur du mois d’août puis joueur du mois de septembre, il est une nouvelle fois élu joueur du mois en décembre. Ses performances montrent en tout cas que la formation rennaise n’est pas qu’un mythe.

Eduardo Camavinga élu joueur du mois de septembre

Le reste des notes

Voici les notes reçues par tous les autres joueurs ayant été notés à 6 reprises ou plus :

Enfin, voici les notes moyennes des joueurs ayant été notés à moins de 6 reprises. Pepe Bonet (4,14 / 1 match), Gerzino Nyamsi (4,73 / 4 matchs), Souleyman Doumbia (5,11 / 3 matchs), Sacha Boey (5,50 / 3 matchs), Jonas Martin (5,04 / 3 matchs), Rafik Guitane (3,33 / 1 match), Yann Gboho (5,98 / 3 matchs) et Lucas Da Cunha (6,87 / 1 match).
Julien Stéphan obtient quant à lui une note moyenne de 5,80/10.

Lors de la phase retour, vous aurez à nouveau la possibilité de noter les joueurs. Comme la saison dernière, le trophée du Roazhon d’Or sera remis au gagnant ainsi que le trophée “Coup de coeur“. Pour rappel, ce dernier avait été remis à Benjamin Bourigeaud.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Why ask?