Europa League, en route vers la “finale”
Partager !

Ce jeudi, le Stade Rennais a rendez-vous avec son histoire au Roazhon park ! Une victoire contre Astana et les Bretons se qualifieraient pour les seizièmes de finale en Europa League. Retour sur un parcours pour le moins semé d’embûches.

 

Le droit de rêver

19 mai 2018, coup de sifflet final de la rencontre entre Rennes et Montpellier et explosion de joie au Roazhon Park : ils l’ont fait ! Ce match nul un partout conclu une fin de saison très réussie sous l’ère Lamouchi mais surtout, qualifie directement les Rouge et Noir pour la phase de groupe de l’Europa League ! Pas besoin de tours préliminaires en juillet, on y est d’office !

Sept ans sans Europe, c’est long. Pour la saison 2011-2012, le Stade Rennais avait terminé dernier de son groupe, ne nous laissant pas un souvenir  impérissable avec zéro victoire au compteur. Il a fallu attendre fin août pour connaître les adversaires des Rennais et il faut bien le dire, on attendait des affiches ! Chelsea, la Lazio, le Milan… bref. Autant de concurrents clinquants qui nous faisaient un peu briller les yeux. Et puis le tirage au sort arrive ! Ca sera le Dynamo Kyiv, Jablonec et Astana ! Si le premier est loin d’être inconnu, le club Tchèque de Jablonec est moins médiatisé et Astana ben… Les nuls en géographie ont découvert le nom de la capitale du Kazakhstan !

 

De l’optimisme, peut-être un peu trop…

Si une petite pointe déception s’est fait ressentir chez les supporters, force est de constater que ce tirage était vraiment favorable aux Rennais. Nous n’aurons pas une belle tête d’affiche européenne mais au moins, nous avons l’occasion de passer tranquillement cette phrase de groupe. En comparaison aux deux autres clubs français engagés dans la compétition (Marseille et Bordeaux), il n’y a pas photo : Rennes hérite du groupe le plus clément.

Pour la première journée, le Stade Rennais reçoit Jablonec. Etant donné que les Rennais n’ont jamais gagné en Europa League, une victoire leur permettrait déjà de rentrer dans l’histoire ! Et à la 30ème minute, Ismaïla Sarr nous marque le but de l’année, une magnifique reprise de volée à l’entrée de la surface qui vient se loger dans la lucarne du gardien adverse.  Malheureusement en début de seconde période, Jablonec revient à hauteur des Rennais grâce à un coup-franc. Dix minutes plus tard, la recrue Hatem Ben Arfa foule la pelouse du Roazhon Park pour sa première apparition sous ses nouvelles couleurs. Ovation et… Pénalty ! A la 90ème minute, le SRFC obtient un pénalty transformé par Hatem ! La saison en Europe League est lancée, et parfaitement lancée !

 

La douche froide…

Tout s’est gâté dès la 2ème journée. On craignait un peu Astana, non pas pour le club mais plus pour le déplacement lointain et qui plus est, sur leur terrain synthétique. Après une bien terne première mi-temps, les locaux prennent les devants en seconde période, une fois de plus sur coup de pieds arrêtés. Rennes ne semblera jamais en mesure de revenir. Pire, Astana marquera le but du break dans les arrêts de jeu. Une triste soirée qui en appellera d’autres ! La double confrontation face à Kyiv semble déjà décisive.

Défaits 2 à 1 au Roazhon Park malgré un match plein, ponctué par un coup-franc direct de Clément Grenier (que nous soupçonnons d’avoir lu notre article !) , la confrontation sur la pelouse du Dynamo sera décevante. Avec une équipe très remaniée, on a pu se demander quelles étaient les intentions de Lamouchi sur ce match. Des jeunes sont alignées comme Nyamsi ou Poha et une chose est sûre, ils n’ont pas franchement convaincu… La défaite 3 à 1 est logique et n’arrange pas nos affaires au classement.

 

L’espoir fait vivre

Le Stade Rennais se retrouve au pied du mur. Avec le Dynamo en tête suivi d’Astana, Rennes doit absolument l’emporter sur le terrain de Jablonec et espérer que Kyiv joue sa rencontre à fond face aux Kazakhs et gagne. Un match nul dans cette rencontre et c’est la fin pour les Rouge et Noir. Ce match se jouant avant la rencontre face à Jablonec, on sera vite fixé !

La première bonne nouvelle de la soirée, elle est là ! Les Bretons ont dorénavant les cartes en main pour reprendre le cours de leur destin européen dans ce match face à Jablonec, considéré comme une petite finale. Et que se fût dur à regarder ! Des pertes de balles à gogo, des actions chaudes pour les Tchèques, une transversale, des arrêts de Koubek… Bref ! Ca semble mal engagé à la pause. Au retour des vestiaires, après 10 minutes de jeu, le bonheur ! Une passe de Sarr pour la frappe de Grenier et c’est le but libérateur ! Rennes renaît de ses cendres et tiendra ce score jusqu’au coup de sifflet final !

 

La « finale » face à Astana

Ce jeudi 13 décembre, le Stade Rennais va donc vivre un des matchs les plus importants de la saison. A l’heure actuelle, c’est même le plus important. A deux points d’écart au classement avec Astana, le match nul n’est pas permis ! Une finale qui se joue dans un contexte particulier puisque lors du dernier match d’Europa League, Sabri Lamouchi était encore sur le banc Rennais. Suite à la défaite face au Racing Club de Strasbourg 4 à 1 et malgré un bilan loin d’être catastrophique, le coach a été mis à pied, remplacé par Julien Stéphan actuel entraîneur de la réserve. Depuis, les Bretons ont battu les Lyonnais mercredi dernier ainsi que les Dijonnais ce weekend !

Encore quelque chose d’historique vu les statistiques des derniers coachs Rennais ! Le rendez-vous est pris, il faudra un stade plein et chaud bouillant pour soutenir les Rouge et Noir dans ce match déterminant pour la suite de son épopée européenne. Après tout, décembre 2018 sera peut-être réellement historique pour Rennes ! On y croit et allez Rennes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Why ask?