Qui est le Real Betis Balompié, futur adversaire du Stade Rennais F.C. en 16ème de finale d’Europa League ?

Moins connu que son ennemi de toujours le FC Séville, le Real Betis Balompié est aujourd’hui 5ème de Liga Santander, bien placé dans la course au places européennes. Mais qu’attendre de cette équipe ?

REAL BETIS : HISTOIRE, PALMARÈS

Le Real Betis Balompié a été fondé en 1907. Maladroitement appelé la plus part du temps « Betis Séville », il compte à son palmarès une Liga (1935) et deux Copa Del Rey (1977 et 2005). Lors de la saison 2005/2006, le Betis est le premier club Andalou en Ligue des Champions (ils finiront 3ème de leur groupe), avant de dégringoler jusqu’à être relégué en Liga 1.2.3. à la fin de la saison 2008-2009. Il faut attendre la saison 2012-2013 pour revoir les blanc et vert en première division espagnole, saison ponctuée par une 7ème place qualificative en Europa League. Seulement l’histoire se répète, le club sévillan est une nouvelle fois relégué mais il remontra dès l’année suivante. Depuis la saison 2015-2016, le Real Betis est en Liga Santander. Lors de ses trois dernières saisons, les Andalous ont respectivement terminé aux 10ème, 15ème et 6ème places. Pendant cette phase de poule d’Europa League, le Betis a fait un parcours presque parfait avec 3 victoires et 3 matchs nuls, en terminant notamment devant le Milan AC ou encore L’Olympiacos.

UN ARGENTIN QUE L’ON CONNAIT BIEN…

S’il y a un nom qu’il faut retenir au Real Betis, c’est bien celui de Giovani Lo Celso. Actuellement prêté avec option d’achat par le PSG (qui devrait être levée prochainement), le milieu argentin de 22 ans nage comme un poisson dans l’eau avec son maillot blanc et vert. Déjà auteur de 8 buts et 2 passes décisives TCC, le Sévillan sera l’une des menaces principales sur les buts rennais. Également très bon techniquement, le numéro 21 du Betis à déjà inscrit quelques-un des plus beaux buts de cette Europa League, admirez :

 

 

Mais Offensivement, il faudra également se méfier de Sanabria, l’expérimenté Joaquin ou encore du rapide Christian Tello.

UN STADE PARTICULIER

Avec ses plus de 50 000 abonnés, le stade Benito-Villamarín est une des enceintes les plus chaudes d’Espagne. Pour les chanceux qui feront le déplacement là-bas au match retour, vous en prendrez plein la vue, et surtout les oreilles !

 

Ewen Le Tual/@ewen_RR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Why ask?