Prêt Srfc : Récap’ sur les joueurs actuellement prêtés par le Stade Rennais
Partager !

2 mois et demi après la fin du mercato estival, Radio Roazhon revient sur les performances des joueurs actuellement prêtés par le Stade Rennais F.C.

Stéphane Diarra,Alexandre Leroyer : intégration réussie pour les jeunes !

Stéphane Diarra, arrivé à l’été 2016 en provenance d’Évian Thonon Gaillard, et Alexandre Leroyer, pur produit du centre de formation Rouge et Noir, ont tous deux saisi l’opportunité d’un prêt aux échelons inférieurs du Championnat de France.

Stéphane Diarra, tout d’abord, est un ailier droit français de 19 ans pouvant également évoluer aux postes d’ailier gauche et milieu offensif. Prêté au Mans (national), actuellement 2ème, il a parfaitement su s’acclimater au club sarthois. En effet, hormis lors de la 1ère journée, Diarra fut présent lors de tous les matchs de championnat de son équipe (6 titularisations et 6 entrées en jeu) pour un total de 2 buts. Il a également déjà mit 2 fois le ballon au fond des filets en Coupe de France. Bien qu’il n’ai pas encore eu sa chance en professionnel au SRFC, une bonne saison en national risque de ne pas laisser indifférent Sabri Lamouchi qui pourrait s’en mordre les doigts. En effet, son prêt est assorti d’une option d’achat, qui, par conséquent de sa probable bonne saison, risque d’être levée par Le Mans.

Alexandre Leroyer, de son côté, est un joueur polyvalent de 22 ans pouvant jouer sur tout le côté droit. Il a déjà disputé 7 matchs  de National 2 avec son club de l’US Saint Malo; 3ème après 11 journées de championnat; sans pour autant être impliqué sur un but. Il à également participé au succès héroïque du club malouin face au FC Lorient en Coupe de France, une compétition qui réussi bien aux joueurs prêtés par le SRFC ! L’ancien capitaine de l’équipe réserve rennaise semble lui aussi sur de bons rails cette saison bien qu’il lui sera bien plus difficile de se faire une place dans le groupe professionnel Rouge et Noir dans le futur.

Diafra Sakho : un départ en feu, puis plus rien :

Alors qu’il avait été aperçu à l’aéroport de Rennes à l’été 2017, il fallut finalement attendre le 29 janvier 2018 pour voir l’attaquant sénégalais poser ses valises à côté de la Vilaine. Alors avec le rôle du « grantatakan » tant attendu par l’ensemble des supporters du club bretilien, Sakho a déçu. Il a en effet mit 3 petits buts dans les premières rencontres et effectuer des prestations loin d’être convaincante lors de ses 16 apparitions toutes compétitions confondus. Poussé vers la sortie à l’arrivée de M’Baye Niang en toute fin de mercato estival, Sakho est partie se refaire peau neuve en Turquie avec le maillot de Bursaspor, actuel 12ème de Süper Lig, le championnat de première division turque. Comme à Rennes, l’international sénégalais aux 16 sélections a effectué un départ canon avant de sombrer petit à petit. En effet, il lui à fallut seulement 16 minutes pour inscrire son premier but avec ses nouvelles couleurs…

…avant d’inscrire son second but personnel le week-end suivant, c’était alors le 16 septembre. Depuis cette date, Sakho n’a loupé qu’un match sur les 7 qui ont eu lieu, sans pour autant trouver une seule fois le chemin des filets. L’histoire se répète donc encore pour l’ancien messin qui semble avoir définitivement tourné la page rennaise.

Brandon : Enfin du temps de jeu !

Mis au placard d’abord par Christian Gourcuff, puis Sabri Lamouchi, l’attaquant espagnol arrivée en provenance de Majorque pour 3 millions d’euros à l’été 2017 n’a jamais vraiment eu sa chance avec les Rouge et Noir. Il à malgré tout inscrit un but au combien important face à Montpellier la saison dernière, son seul en 11 petites apparitions en Ligue 1.

Brandon a donc choisi de retourner au pays cette été, et plus précisément à Osasuna, en Liga 1.2.3., la deuxième division espagnole. Tout comme Diafra Sakho, Brandon a du temps de jeu dans son nouveau club, lui qui est apparu sur la pelouse à chaque match depuis le début de la saison, dont 10 titularisations. Il a malgré tout un bilan comptable plutôt faible avec seulement un but marqué et une 7ème place en championnat. Nul ne sais quelle sera la situation de l’attaquant espagnol la saison prochaine, bien qu’un retour sur le long terme en terre bretonne semble compromis si Sabri Lamouchi; actuellement en difficulté; est encore entraîneur du Stade Rennais en 2019/2020.

Nul ne sais quelle sera la situation de l’attaquant espagnol la saison prochaine, bien qu’un retour sur le long terme en terre bretonne semble compromis si Sabri Lamouchi; actuellement en difficulté; est encore entraîneur du Stade Rennais en 2019/2020 .

Faitout Maouassa : arrière gauche, Maouassa va de l’avant :

Positionné à chaque fois milieu gauche sous le maillot breton, Faitout Maouassa, 20 ans, retrouve de bonnes sensations à son poste de formation, défenseur gauche, mais sous les couleurs du Nimes Olympique. Prêté dans les dernières minutes du mercato, l’international espoirs français avait pourtant effectué une bonne préparation estivale, ponctuée d’un but face à Everton. Au club gardois, Maouassa jouit pour l’instant d’une présence dans le groupe lors des 9 derniers matchs de Ligue 1, dont 6 titularisations. Pour l’instant un flop à Rennes, Maouassa pourrait malgré tout s’imposer au SRFC s’il est positionné défenseur gauche, un poste où la concurrence est très faible au sein du club breton.

Armand Laurienté, Jordan Tell : le “Gang des rennais” impressionne :

42 %. À eux deux, Armand Laurienté et Jordan Tell sont auteurs de 42 % des buts de l’US Orléans. Le premier jouait l’année dernière avec la réserve et le second était prêté à Valenciennes. Cette saison, ces deux jeunes joueurs sont d’une complémentarité impressionnante, reconnue jusque dans la presse locale.

Armand Laurienté, 19 ans, est un profil pouvant jouer sur tout le front de l’attaque, bien qu’il soit positionné sur le côté gauche du 4-1-4-1 orléanais. Alors qu’il jouait l’année dernière seulement avec la réserve rennaise, il est pour l’instant l’auteur de 2 buts en 7 rentrées en jeu. Il a donc le rôle de « supersub » à chaque journée de championnat, car paradoxalement, il n’a jamais eu la chance de débuter un match de Ligue 2 bien qu’il fut jusqu’à présent dans le groupe de l’USO à chaque journée de championnat depuis le début de la saison.

Jordan Tell, quant à lui, effectue un début de saison plus que prometteur. Déjà impliqué dans 7 buts depuis le début de la saison en 15 apparitions TTC (6 buts, 1 passe décisive), l’attaquant de 21 ans semble enfin lancer sa carrière, une saison après un prêt de 6 mois peu concluant du côté de Valenciennes (1 but en 12 apparitions). Prolongé par le Stade Rennais juste avant l’annonce de son prêt, cette saison semble confirmer la confiance affirmée du club breton envers l’ancien caennais.

Et si c’était lui, le « grantatakan » tant espéré ?

 

Ewen Le Tual /@ewen_RR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Why ask?