Les 10 derniers joueurs Rennais internationaux Français
Partager !

En pleine trêve internationale, Radio Roazhon s’est intéressé au passif des Rouge et Noir sous le maillot tricolore. Focus sur les 10 derniers joueurs rennais ayant connus au moins une sélection en équipe de France, et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il y a quelques surprises !

10. Yann M’Vila

C’est le 10ème joueur de cette liste et non des moindres. Yann M’Vila est l’un des joueurs ayant porté le maillot Rennais à avoir cottoyé le plus la sélection nationale. Entre 2009 et 2013, le natif d’Amiens disputera 150 matchs sous les couleurs brétiliennes et marquera 4 buts.

Considéré comme l’un des grands espoirs du football Français lors de son explosion à Rennes, les frasques extra-sportives à répétition du milieu défensif auront eu raison de sa progression.

Sous le maillot bleu, Yann M’Vila aura disputé 22 rencontres internationales et même inscrit 1 but. Il était l’un des piliers du milieu de terrain de Laurent Blanc. L’actuel Stéphanois avait d’ailleurs été aligné dans 3 des 4 matchs disputés par l’équipe de France lors de l’Euro 2012 disputé en Ukraine et en Suède !

    • L’info en plus : Pré-sélectionné par Raymond Domenech pour la coupe du monde 2010, Frédéric Antonetti ne manquait pas de louanges sur Yann M’Vila, en déclarant qu’il avait une qualité de passe de niveau ligue des champions. Rien que ça !

 

9. Alou Diarra

Il n’aura pas marqué l’histoire du Stade Rennais, ni laissé un grand souvenir auprès des supporters et pour cause : il n’aura joué que 6 mois dans la capitale bretonne et disputé 12 petits matchs sous la tunique Rouge et Noir …

Pourtant, celui qui a été prêté par West-Ham sans option d’achat en janvier 2013 à tout de même eu une sacrée carrière en remportant 2 championnats de France avec Lyon et Bordeaux en 2007 puis 2010 et quelques trophées nationaux.

Sa carrière internationale est également élogieuse avec comme fait d’armes l’épopée Française lors de la coupe du monde de 2006. Vice-champion du monde, il participera même à la finale face à l’Italie en remplaçant Claude Makélélé. Ayant connu sa dernière sélection lors de l’Euro 2012, la carrière internationale d’Alou Diarra était terminée lors de son passage à Rennes.

  • L’info en plus : Après un passage plutôt convainquant à Nancy durant la saison 2016-2017, il est actuellement entraîneur adjoint des U19 du RC Lens, club qui l’a fait exploser au plus haut niveau entre 2004 et 2006.

 

8. Paul George Ntep

Son explosivité et sa nonchalance ont fait de “PG” l’un des joueurs rennais incontestables de cette décennie. A l’instar de Yann M’Vila il était lui aussi considéré comme l’un des grands espoirs du football français lors de son arrivée à Rennes.

Le joueur formé à Auxerre avait à l’époque résisté aux sirènes de grosses écuries Européennes comme Arsenal notamment. Il aura joué 81 rencontres avec Rennes en marquant 12 buts. Parti à Wolfsburg en janvier 2017, il reviendra dans le championnat Français en janvier dernier à St-Etienne en même temps que Yann M’Vila sans pour autant convaincre.

Aujourd’hui international Camerounais, Ntep s’était illustré sous le maillot bleu lors de son entrée en jeu remarquée face à la Belgique malgré la défaite française ce soir de juin 2015 (4-3).

  • L’info en plus : Ntep a su se mettre en valeur lors de la victoire 3-0 à la Beaujoire durant la saison 2013-2014 grâce à sa célébration provocatrice devant le parcage de la Brigade Loire. Courtisé par les Canaris cet hiver, il s’était résigné à ne pas y signer en rejoignant les verts.

 

7. Ousmane Dembélé

Ousmane Dembélé et le Stade Rennais, c’est une histoire aussi compliquée que passionnante. Michael Silvestre à l’époque dirigeant du club avait réussi à convaincre “Dembouz” de signer son premier contrat professionnel à Rennes alors qu’il avait manqué de filer à … Salzbourg !

Sa seule saison avec le Stade Rennais fera de lui le meilleur espoir du championnat de la saison 2015-2016. Un passage éclair avant de filer à Dortmund la saison suivante ou il sera d’ailleurs également élu meilleur espoir.

Adepte des conflits avec ses différents clubs, il quittera Dortmund pour le FC Barcelone lors de l’été 2017 en devenant le 4ème joueur le plus cher de l’histoire.

A seulement 21 ans, il a déjà honoré 20 sélections en équipe de France avec un titre de champion du monde à la clé !

  • L’info en plus : Ousmane Dembélé est devenu le seul joueur champion du monde formé au Stade Rennais !

 

6. Benoit Costil

Plus de 250 matchs sous les couleurs rennaises et une place certaine dans le cœur des supporters grâce à son attachement et sa fidélité au club.

Entre 2011 et 2017, il a souvent été considéré comme l’un des meilleurs portiers de Ligue 1, faisant de lui un candidat logique à l’équipe de France. Il sera vice-champion d’Europe en 2016 avec les bleus qu’il aura souvent fréquenté lors de son passage à Rennes.

Parti libre après 6 saisons passées à Rennes, il restera l’un des joueurs ayant marqué l’histoire du club en participant notamment à une campagne de coupe UEFA ainsi qu’aux épopées du club en coupe de la ligue en 2013 et en coupe de France en 2014.

Sa seule titularisation en équipe de France interviendra lors du match amical face à la cote d’Ivoire en novembre 2016. Gardant sa cage inviolée, cette sélection est selon Costil le fait le plus important de sa carrière.

  • L’info en plus : Benoit Costil a fait ses armes en Ligue 2 (Vannes et Sedan) avant de découvrir le haut niveau avec le Stade Rennais. Le gardien s’était tout de même fait remarquer en étant le gardien français lors du championnat d’Europe des U17 en 2004. Il faisait partie de la génération 87, considérée comme l’une des plus prometteuses de l’histoire du football Français avec notamment Ben Arfa, Benzema, Menez ou encore Nasri.

5. Clément Chantôme

Cela peut paraître surprenant, mais oui Clément Chantôme a été international Français !

Il n’aura disputé que 8 matchs avec Rennes lors de la saison 2016-2017 et avait manqué son baptême en se blessant dès son premier match.

L’histoire entre le Stade Rennais et Clément Chantôme prendra fin à l’issue du dernier mercato avec une résiliation de contrat d’un commun accord. Le joueur évolue désormais au Red Star où il n’a à ce jour disputé qu’une seule rencontre.

La seule sélection du joueur formé au PSG se fera lors d’une défaite face au Japon en match amical en 2012.

  • L’info en plus : Longtemps considéré comme un second couteau au PSG, Clément Chantôme à néanmoins réussi à s’y imposer partiellement en étant même titulaire lors de la campagne du club en ligue des champions 2012-2013 jusqu’au 8ème de finale avant d’être remplacé par David Beckham.

 

4. Morgan Amalfitano

L’un des flops les plus retentissants de ses dernières saisons au Stade Rennais. Celui qui était arrivé libre de Lille en janvier 2017 aura disputé 21 matchs sous le maillot rennais, en partie sous l’ère Christian Gourcuff qui l’avait révélé lorsqu’il jouait à Lorient.

Désormais sans club depuis sa résiliation avec Rennes lors du dernier mercato, on se souviendra surtout de Morgan pour ses comportements souvent décriés face à Strasbourg ou Guingamp notamment.

Ses deux bonnes saisons Marseillaises lui auront ouvert la porte de l’équipe de France. Sa seule sélection face à l’Allemagne en 2012 s’était conclue par une victoire surprise à Berlin lors d’un match amical 2 buts à 1.

  • L’info en plus : Morgan Amalfitano était le joueur de ligue 1 ayant joué le plus de matchs sans en gagner un seul lors de l’année civile 2017 (8 défaites et 10 matchs nuls).

3. Yoann Gourcuff

Aussi complexe que fascinant, Yoann Gourcuff aura passé 6 saisons sur les bords de la Vilaine jouant 133 matchs et marquant 12 buts.

Formé au Stade Rennais, il a été une véritable promesse en étant même comparé à Zinedine Zidane. Ayant connu le très haut niveau avec le Milan AC, il explosera à Bordeaux en devenant champion de France en 2009.

Talent précoce mais trop fragile, il n’a pas su être régulier s’attirant les moqueries et l’incompréhension de la sphère footballistique.

Yoann Gourcuff en équipe de France c’est 31 sélections pour 4 buts. Il participera notamment à l‘une des pages les plus sombre du sport français en faisant partie des 23 bleus de la coupe du monde 2010 ou il sera d’ailleurs expulsé lors du match contre l’Afrique du Sud.

  • L’info en plus : Gourcuff aura marqué 3 de ses 4 buts en bleu lors de la phase qualificative à l’Euro 2012 mais n’y sera pas présent en dépit de sa pré-sélection dans la liste de Laurent Blanc qui l’avait connu lors de ses 2 saisons Bordelaises.

 

2. Clément Grenier

Fraîchement arrivé cet été en provenance de Guingamp, il est l’avant-dernier joueur rennais à avoir connu l’équipe de France. Cinq sélections en bleu et un goût certain d’inachevé pour celui qui a longtemps représenté les qualités certaines de la formation lyonnaise.

Joueur indéboulonnable des Gones, les pépins physiques ont fini par avoir raison de lui. Il a d’ailleurs été contraint de renoncer à la coupe du monde 2014 six jours avant le début de la compétition ou il sera remplacé par Morgan Schneiderlin.

Même s’il est encore tôt pour parler de l’influence de Clément Grenier sur le jeu Rennais, il est déjà l’un des cadres du groupe de Sabri Lamouchi.

  • L’info en plus : Le transfert de Clément Grenier de Guingamp à Rennes est une opération exceptionnelle. En effet les deux clubs ne sont pas coutumiers des échanges de joueurs.
  1. Hatem Ben Arfa

L’éternel espoir du football français est venu retrouver du temps de jeu en Bretagne et c’est tant mieux ! Issu de la génération 87, Le joueur qui a connu la ligue des champions et l’équipe de France est aujourd’hui la star de l’effectif rennais après deux années de dizette au Paris Saint Germain.

Il est le dernier joueur international ayant porté les couleurs rennaises. Ben Arfa en bleu c’est 15 sélections pour deux buts en 8 ans d’intervalle preuve d’une irrégularité certaine.

La carrière de Ben Arfa en équipe de France est faite de rendez-vous manqués. En effet, il sera pré-convoqué dans les listes de l’Euro 2008, de la coupe du monde 2010 et de l’Euro 2016 sans jamais être retenu. Sa seule compétition internationale avec la France reste l’Euro 2012, ou il se fera surtout remarquer pour son insolence après le match perdu face à la Suède.

  • L’info en plus : Ben Arfa a marqué à Monaco le 7 octobre dernier son premier but en ligue 1 depuis avril 2016.

 

Marvin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Why ask?