Le Stade Rennais soigne sa sortie..!
Partager !

Emmené par sa jeunesse insouciante, le Stade Rennais aura montré un joli visage hier face à la Lazio. Une victoire de prestige 2 à 0 face au 3eme de Série A qui aura satisfait l’ensemble des supporters présents. Ils étaient en effet un peu plus de 25 000 à garnir le Roazhon Park pour cette dernière soirée européenne 2019-2020.

Le film du match :

On ne le répètera jamais assez, quand bien même le Stade Rennais était éliminé, il ne pouvait se permettre de galvauder cette rencontre. Pour les supporters présents d’une part, afin d’effacer une phase de poules manquée, mais également pour les joueurs mis à la relance au coup d’envoi.
En outre, faire honneur au blason contre une équipe de la Lazio qui espérait un faux-pas de Cluj dans le même temps. Quelque peu remaniée mais avec tout de même la présence d’Immobile dans son collectif, les Romains ne seront jamais vraiment rentrés dans leur match, la tête au championnat, certainement.

Alors, le Roazhon Park qui se remplissait au fil des minutes, la faute à une circulation pour le moins ralentie, s’exclamait de plus en plus fort au rythme que le pressing demandé par J.Stéphan s’intensifiait. En prenant des risques, ce sont bien les Rouge & Noir qui vont se créer les premières occasions sur coups de pied arrêtés avant d’être récompensés… A la retombée du ballon comme ce fut souvent le cas, Sacha Boey remisait de la tête pour J.Gnagnon qui ajuste le gardien d’une reprise point de pénalty (1-0 , 30′).
Après avoir assisté à une première mi-temps intéressante, les hommes de Stéphan vont peu à peu s’établir sur un faux-rythme tout au long de la seconde période, sans crainte.
Pour clôturer ce match, une énième montée aux avant-postes de Gnagnon présent au début de l’action et qui vient pousser le ballon au fond des filets de Proto, habituel remplaçant de Strakosha.. (2-0, 87′).
A l’instar de Niang une semaine plus tôt, il aura su donner raison à son entraineur. Un coaching payant dont a pu bénéficier le défenseur figurant dans le 11-type de cette journée d’Europa League, de quoi faire réagir Maouassa, son acolyte présent en tribune!

L’opportunité de gérer son effectif :

L’entraineur rennais l’avait annoncé, il allait faire tourner. Ce match aura surtout été l’occasion pour certains de s’illustrer, profitant de la mise au repos des cadres habituels. De plus, il s’est offert le luxe de faire rentrer tour à tour, Niang, Camavinga et Del Castillo.
Il aura donc fallu faire des choix, Nyamsi nommé capitaine en était un. Force est de constater que le mélange d’expérience (présence au coup d’envoi de Salin, Grenier voire Tait livrant une prestation correcte) et de jeunesse, aura constitué une équipe homogène, comportant 7 joueurs issus du centre de formation. D’ailleurs, il convient de souligner les performances de Boey, Gboho et Da Cunha mais également celle de James Léa-Siliki, seul survivant des titulaires contre le SCO d’Angers.
A l’inverse, l’influence de Doumbia et Siébatcheu s’est avérée une nouvelle fois maigre. Inutile cependant de leur taper dessus, le mois qui vient sera sûrement déterminant pour leur avenir sous les couleurs du club breton…

De quoi essuyer quelques regrets :

Le club breton aura une nouvelle fois démontré que sa place en Coupe d’Europe n’était pas anodine. Tandis qu’il aura prêché en terme de réalisme sur tous ses matchs, il a été efficace sur celui-ci.
De surcroît, le SRFC aura souffert d’un manque d’automatisme au départ, d’une faible expérience dans la compétition et surtout d’un brin de naïveté durant sa phase aller, pour établir son total à 4 points, en 6 journées.

Néanmoins, depuis le début de la saison dernière, le Stade Rennais aura gagné 6 matchs de Ligue Europa. Cela paraît peu certes, mais c’est autant que le nombre de victoires engrangées par le restant des clubs français sur cette même période, excepté le PSG (9 victoires). Alors oui, autant le rappeler…

Prochain rendez-vous dimanche et un déplacement sur le pelouse du Groupama Stadium pour y affronter l’Olympique Lyonnais qui, en dépit d’une qualification en 1/8eme de finale de LDC, vit une semaine tourmentée…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Why ask?