SRFC-FCGB : UNE VICTOIRE PLEINE D’ENVIE ET DE MAÎTRISE.
Partager !

En ce dimanche après midi, le Stade Rennais affrontait les Girondins de Bordeaux, qualifiés en Europa League aux dépends de La Gantoise trois jours plus tôt. C’était donc un duel d’européens qui attendait les quelques 23 800 supporters présents au Roazhon Park. Olivier Létang a, part la même occasion, présenté ses deux dernières recrues (M’Baye Niang et Hatem Ben Arfa), toutes deux chaleureusement applaudies par l’enceinte rennaise.

Les Rouge & Noir ont évolué en 4-2-3-1 avec un Bourigeaud plus bas qu’à son habitude. À noter les 1ères titularisations de Siebatcheu en pointe et Del Castillo sur le côté gauche.

Les Bleus Marines ont quant à eux choisis un système en 4-3-3 avec notamment les vifs Kalu et Kamano sur les ailes. Les anciens rennais Costil et Briand sont quant à eux titulaires.

Les Rouge & Noir ont débutés fort, très fort . Bien que les 10 premières minutes soient hachés, alimentées par un pressing rennais et des pertes de balles des deux côtés, ce sont les locaux qui ce sont montrés les plus opportuns. Tout d’abord par un centre tir de Traoré (3ème), une tête à côté de Siebatcheu (8ème), puis un centre en retrait d’Ismaila Sarr, coupé par Pablo (11ème). Sur le corner qui suit, de la droite vers la gauche, André ouvre le score. Lancé, l’ancien ajaccien ne laisse aucune chance à Costil battu pour la 1ère fois de l’après midi. 1-0, 12ème.

Mais les hommes de Sabri Lamouchi ne sont pas rassasiés. Malgré l’ouverture du score, les occasions rennaises se multiplient. Siebatcheu qui perd son face à face contre Costil (14ème), avant de voir sa tête passer à quelques centimètres du poteau gauche (15ème). Vient ensuite le 2ème corner rennais, de gauche à droite cette fois, et le deuxième but par la même occasion. C’est cette fois-ci Bourigeaud qui dépose un
ballon parfait sur la tête de Bensebaini, oublié par les bordelais. 2-0, 16ème.

Alors que les Girondins étaient déjà très mal embarqués, ils perdent alors Pablo sur blessure, remplacé par Lewczuk (19ème). Submergés, les visiteurs continuent de subir. Une frappe à ras de terre de Bourigeaud bien repoussé par le portier bordelais (20ème), un troisième corner qui cette fois ne donne rien (22ème), une frappe contrée de Del Castillo (26ème), une frappe en angle fermée de Siebatcheu
Bref, l’addition aurait pu être bien plus lourde à la demi-heure de jeu pour les hommes d’Eric Bedouet. Le match s’est ensuite calmé, avec comme seules occasions une frappe de Lerager au dessus (33ème), un nouveau corner rennais (38ème), puis un bordelais (42ème), avant que Kamano ne frappe trop croisé (45ème). Pour terminer la 1ère période comme elle a commencé, les Rouge & Noir ont conclu cette
première mi-temps par une occasion de grande classe, avec des dédoublements entre André et Grenier avant que Del Castillo ne fasse un centre déposé pour Sarr qui tire sur Poundjé. 2-0 à la mi-temps.

La seconde mi-temps est quant à elle beaucoup moins animée que la première. Rennes jouant en contre et Bordeaux n’y arrivant toujours pas hormis par de rares individualités, notamment un slalom autour de trois joueurs de Sankharé mais bien repris par Bensebaini (48ème), cela ne favorisait pas le jeu. Les bretiliens ont obtenus la plupart de leurs occasions sur des coups de pied arrêtés, à chaque fois tirés par
Grenier (50ème,61ème), mais sans trouver preneur. Menés, donc plus agressifs, les Bleu Marine reçoivent plusieurs cartons jaunes (Poundjé à la 49ème, Lerager à la 57ème et Sankharé à la 60ème).
Le deuxième changement des Girondins intervient à la 64ème, c’est Briand, ovationné par le Roazhon Park, qui cède sa place à De Préville. C’est ensuite un double changement du côté des locaux qui intervient, sortie de Del Castillo et Bourigeaud, remplacés respectivement par Niang, fraîchement arrivé du Torino, et Léa Siliki.

Un centre de Traoré qui ne trouve pas preneur (69ème), une frappe de Léa Siliki très bien arrêtée par Costil (74ème) et une frappe de Niang captée par ce même Costil (77ème), sont les dernières occasions rennaises du match. Les bordelais n’ont malgré tout pas abdiqué, se procurant de petites situations, notamment par l’intermédiaire de Kalu, alors que les deux coachs effectuaient chacun leur dernier changement ; Basic à la place de Lerager (72ème) pour les bordelais et Zeffane à la place de Siebatcheu (75ème) pour leurs homologues bretons. Plus rien à signaler ensuite jusqu’au coup de sifflet final, victoire finale du Stade Rennais 2-0 contre les Girondins de Bordeaux
(André,12ème et Bensebaini,16ème).

Le Stade Rennais se classe donc 6ème à l’issue de cette 4ème journée de Ligue 1, à 2 points du podium.

Si vous souhaitez noter les joueurs du SRFC pour ce match, n’hésitez pas à consulter le lien de @roazhonspart , et n’oubliez pas, le débrief est de retour en direct sur notre page Facebook ce lundi de 20h à 21h30, on vous attends nombreux !

Ewen Le Tual/@ewen_RR

Un commentaire sur “SRFC-FCGB : UNE VICTOIRE PLEINE D’ENVIE ET DE MAÎTRISE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Why ask?