SRFC-ASM : RENNES A CONVAINCU, SANS AVOIR VAINCU
Partager !

Avant la rencontre, Rennes est 6ème de Ligue 1 à égalité de points avec Montpellier (5e) et Nice (7e), son adversaire du week-end prochain. Quant aux Nantais, ils sont rétrogradés à la 8ème place après leur lourde défaite 0-3 à domicile face à Saint-Étienne. À noter que ce match de la 31ème journée s’est joué en retard car les Monégasques ont disputé, samedi dernier, la finale de la Coupe de la Ligue face au Paris SG (défaite 3-0).

Pour affronter les champions en titre au Roazhon Park, Sabri Lamouchi a aligné son équipe-type à l’exception de Léa Siliki, qui a été préféré à Sakho dans un système plutôt défensif. Ainsi, Khazri a évolué seul en pointe. 

De son côté, l’AS Monaco fait légèrement tourner suite à son match du week-end dernier. En effet, N’Doram et Jovetic sont titulaires du côté de la principauté.

Les Rennais essayent, dès le début de match, d’aller vers l’avant avec notamment Khazri et Bourigeraud, qui tentent de combiner jusqu’à obtenir un corner. Mais, ceci ne donne rien.

Les Rennais sont hauts mais se font surprendre sans que cela ne devienne trop dangereux, grâce à une magnifique interception de Gnagnon.

Après 10 minutes de jeu, les Rennais sont toujours hauts et dominent sans forcer des Monégasques, qui étonnamment, ne sont pas très dangereux.

Au quart d’heure de jeu, Monaco obtient sa première occasion, après un coup franc de Lemar, puis une magnifique passe de Jovetic pour Rony Lopes, c’est Fabinho qui tente une reprise de volée, qui passe à côté du poteau droit de Koubek.

Les Rennais qui mettent de plus en plus la pression sur le but de Subasic avec des centres et des corners jusqu’à trouver Gnagnon au deuxième poteau qui frappe en demi-volée et marque ! C’est le deuxième but de l’Ivoirien cette saison, après celui face à Marseille lors de la phase aller. Ce but vient concrétiser 20 bonnes minutes rennaises, qui sont peut-être les meilleures de la saison !

Suite à ce but, les Monégasques retrouvent la possession du ballon mais c’est Rennes qui continue à attaquer, à l’image d’une magnifique frappe de Prcic qui force Subasic à effectuer un arrêt somptueux ! Côté droit, le Bosnien frappe magnifiquement son ballon, qui se dirige dans la lucarne opposée mais le gardien monégasque est bien présent. Dans le corner qui suit, Gnagnon devance Glik mais il voit sa tête passer au-dessus de la barre.

Après une timide réaction monégasque et un 4ème corner rennais, Rony Lopes égalise d’une frappe croisée côté droit ! Suite à la désertion de Baal sur son côté, un décalage se crée et Falcao peut transmettre à Lopes, qui bat Koubek d’une frappe croisée à ras de terre. 29ème minute de jeu : 1-1. Les Rennais peuvent s’en vouloir !

Deux minutes plus tard, alors que l’on joue la 37ème minute de jeu, après une magnifique sortie de balle de Léa Siliki, le jeune Rennais peut transmettre à la limite du hors-jeu à Khazri, qui perd son face à face contre Subasic.

En cette fin de première période, le match s’emballe ! Après une mauvaise passe de Gnagnon dans ses 30 derniers mètres, les Monégasques ont une occasion. Cependant, elle ne donne rien.

Le poteau ! Sur un nouveau corner rennais, c’est cette fois André qui prend le dessus sur N’Doram et voit sa tête s’écraser contre le poteau. Que d’occasions !

Alors qu’il ne reste qu’une minute à jouer, les Rennais poussent et réclament d’abord une main dans la surface puis une faute sur Sarr, que l’arbitre ne va pas accorder.

On assiste à une magnifique 1ère mi-temps, pleine de rebondissement et légèrement dominée par le Stade Rennais, dont voici les statistiques :

Un début de seconde période qui démarre avec un changement dès la 48ème, c’est Adama Diakhaby, l’ancien Rennais qui remplace Jovetic, blessé.

Le 1er corner monégasque du match arrive à la 50ème et c’est Jemerson qui voit sa tête passer non loin du coté gauche de Koubek, qui accompagne le ballon.

Les Rennais posent le ballon et se jouent du pressing monégasque pour avoir des possibilités, sans succès. Comme en 1ère période, Rennes fait le jeu mais cette mi-temps manque de précision, des deux côtés.

À l’heure de jeu, c’est Monaco qui se procure une occasion sur coup de pied arrêté, mais sans succès, avant que Sakho ne remplace Léa Siliki. Ce système de jeu avec Khazri derrière Sakho rend le Tunisien plus libre au cœur du jeu.

Après ce changement, Rennes va mieux, et quand Rennes va mieux, Rennes se procure des occasions ! C’est Bourigeaud qui tire un coup franc pratiquement au point de corner gauche de Subasic que Danzé ne peut que dévier et qui finit en corner. Sur ce corner, c’est encore Bourigeaud, mais cette fois sur Khazri en retrait qui voit sa frappe passer largement à côté.

Rennes qui progresse, alors qu’il ne reste que 20 minutes à jouer, notamment entre Khazri, Bourigeaud et Sakho, mais ça ne donne rien.

74ème minute, c’est le buteur monégasque, pas très en vue dans la seconde période, qui sort au profit de Ghezzal.

Dans la minute qui suit, Khazri tire un coup franc lointain qu’André ne peut bien reprendre. Mais les Rennais dominent à nouveau, en partie grâce au jeu de corps de Sakho, qui fait une bonne entrée. En effet, le public pousse, mais les passes sont de moins en moins précises des deux côtés.

4 minutes après le 2ème changement monégasque c’est Lemar, applaudi par le Roazhon Park, qui laisse sa place à Boschilia .

Alors qu’il reste 10 minutes, le 2ème changement rennais intervient, c’est Sarr, qui a une crampe, qui laisse sa place à Adrien Hunou.

Les fautes monégasques se multiplient, ce qui permet aux Rennais d’avoir la mainmise sur le jeu et notamment une très franche occasion. Grâce au jeu de corps de Sakho, Bourigeraud peut frapper à l’entrée de la surface mais Subasic se détend bien.

Une fin de match quand même assez difficile physiquement des 2 côtés même si c’est Rennes et le RCK qui pousse.

Quelle occasion rennaise ! Sur un centre de Bourigeaud côté droit, Hunou est tout seul mais sa tête plongeante fuit le cadre. C’est la dernière occasion du match. 1-1 score final !

Entre frustration et joie, Rennes retrouve sa 5ème place. Les Rouge & Noir auraient pu gagner, mais c’est un bon point de pris, il ne faut pas l’oublier, face au champion de France en titre.

Voici les statistiques de ce SRFC-ASM  ainsi que le classement de la Ligue 1 à l’issue de cette 31ème journée :

Les meilleurs Rennais ce soir ont été globalement Joris Gnagnon, Benjamin  Bourigeaud et Wabhi Khazri. En effet, ils ont joué juste dans l’ensemble et ont été les plus dangereux. Quant aux flops, Ludovic Baal, Tomas Koubek ainsi que Adrien Hunou ont été en dedans dans ce match. Le premier par ses pertes de balles et son mauvais positionnement qui amène le but de Rony Lopes, le second, Koubek, n’a pas effectué le seul arrêt qu’il avait à faire du match. Hunou, quant à lui, est rentré en cours de match mais n’a pas été assez juste et incisif dans son jeu à l’image de sa tête en fin de match qui aurait pu donner les 3 points aux Rennais.

En cette fin d’après-midi, Rennes n’a pas vaincu, mais a su convaincre par des occasions franches, une maîtrise collective, un bon bloc équipe et une très grande solidarité. Nul doute que si Rennes joue comme ce mercredi toute la fin de saison, nos Rouge & Noir auront une très belle place le soir de la 38ème journée.

Ewen Le Tual (@ewen_srfc)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Why ask?