GYM-SRFC : ÇA SE NEUTRALISE
Partager !

Avant le match, le SRFC est 5ème, mais pourrait voir son adversaire du jour, Nice (7ème), lui passer devant en cas de défaite. Nantes a perdu à Monaco samedi (2-1) et Montpellier va à Marseille ce soir (21h00).

La composition de nos Rouge et Noir, avec 3 changements par rapport au match de mercredi, Bensebaini sur le côté gauche de la défense, Zeffane sur le coté droit et Sakho en pointe.

Pour les locaux, c’est une équipe type avec notamment Pléa, Balotelli, Seri ou encore Dante titulaires.

Après 5 minutes de jeu c’est les aiglons qui gardent la balle mais les rennais pressent et se procurent quelques situations, qui ne donnent rien. Dans la foulée, Gélin prend un carton jaune sur sa première faute, l’arbitre est dur sur ce coup là.

Nice se fait de plus en plus pressant sur le but de Koubek, face à un groupe rennais bien compact.

Dans ce match, les Rennais sont tous concernés, à l’image de Khazri qui fait l’effort pour récupérer un ballon qu’il venait de perdre.

Suite à une frappe déviée par Gélin, les Niçois ouvrent le score sur leur première frappe ! Une frappe anodine de Pléa, qui, légèrement déviée par le jeune défenseur rennais, prend à contre pied Koubek, battu, alors que l’on joue la 17ème . 1-0.

Suite à ce but, les Rennais récupèrent la possession du ballon, ne font pas beaucoup de mouvements et d’appels mais ont tout de même une occasion grâce à un festival de Khazri mais Sakho manque le ballon de peu. Dommage.

Deux minutes plus tard, à la 27ème, c’est Bourigeaud qui égalise ! Suite à un beau centre à ras de terre de Zeffane, Benjamin Bourigeaud surgit et son plat du pied trompe Benitez. 1-1.

Les Rennais sont mieux depuis l’égalisation et retrouvent notamment la maîtrise du ballon, mais sans avoir d’occasion franche non plus. Mais malgré cela, les Niçois ont un contre mais qui ne donne rien.

Quelle intervention de Gnagnon ! Suite à un centre niçois dévié plein axe par Gélin, Joris Gnagnon se jette et contre magnifiquement le ballon.

La frappe de Bourigeaud ! Sur ligne médiane, Bourigeaud frappe et voit le ballon être magnifiquement arrêté par Benitez du bout des doigts au dessus des buts. Quelle inspiration !

Alors qu’il ne reste que 3 minutes à jouer en première période, Sarr fait un rush sur le côté gauche avant de s’emmêler les pinceaux dans la surface.

Whabi Khazri prend un carton jaune pour contestation alors que l’on joue la 45ème, c’est encore une fois sévère pour les bretilliens. C’est la dernière occasion de cette première mi-temps, dont voici les statistiques :

Les Rennais démarrent fort cette deuxième période, avec une frappe cadrée de Khazri, mais captée par le portier niçois. Avant que Nice ne réponde, avec un centre de SaintMaximin capté par Koubek.

Depuis cette occasion, c’est les locaux qui poussent avec notamment une frappe puissante de Pléa que le gardien tchèque ne peut que repousser ou encore de nombreux centres.

Le premier quart d’heure de cette seconde période est Niçois, en effet les Rennais n’ont fait que défendre, et ont subit des frappes de LeesMelou ou encore de nombreuses accélérations de Saint Maximin.

Suite à cela, LéaSiliki remplace Sakho, absent des débats, ce qui replace Khazri attaquant de pointe. Ce changement permet de retrouver en partie la possession du ballon.

Le match devient alors terne, et la fatigue se fait sentir, surtout côté rennais, alors qu’il reste une grosse vingtaine de minutes de jeu.

Il n’y a aucun fait de jeu jusqu’à ce que l’entrant, LéaSiliki, ne se torde la cheville. Malgré cela, il reste sur la pelouse.

Trois minutes plus tard, alors qu’il ne reste qu’une bonne dizaine de minutes, le SRFC obtient un coup franc lointain, qui n’a rien donné avant que Sarr ne prenne un carton pour avoir fauché Souquet.

Dans la foulée, les Rennais vont obtenir une nouvelle occasion par l’intermédiaire de LéaSiliki qui voit sont centre en retrait ne pas être repris de peu par Sarr.

La domination niçoise s’accroît, jusqu’à obtenir un corner, capté en deux temps par Koubek.

Alors qu’il ne reste qu’une minute de jeu dans le temps additionnel, c’est Hunou qui remplace Sarr. Juste après, LéaSiliki sort sur civière suite à un nouveau coup reçu, une nouvelle fois par Dante qui prend cette fois un carton jaune tout comme André pour protestation.

Ce fut le dernier fait de jeu du match, voilà les statistiques de ce Nice-Rennes :

 

A part Whabi Khazri et Benjamin Bourigeaud, personne n’a su se démarquer côté breton au terme d’un match difficile, 4 jours après avoir reçu l’AS Monaco (1-1).

Au vu d’un match légèrement dominé par l’OGC Nice, les Rennais assurent l’essentiel et gardent la 5ème place, sauf si Montpellier vient à s’imposer en terre phocéenne. A noter que Benjamin André et Ismaila Sarr seront suspendus pour le derby à Nantes. C’est également le 8ème match sans défaite du SRFC, 4 victoires, 4 nuls.

Ewen Le Tual /Ewen_srfc

Un commentaire sur “GYM-SRFC : ÇA SE NEUTRALISE

  1. Très bon article qui résume parfaitement cette rencontre. Par contre je trouve dommage la façon dont l’arbitre a distribué les cartons à Khazri et à André ( tu peux blesser un joueur gravement parfois et seulement prendre un carton jaune et quand tu exprimes ta mauvaise humeur en toute bonne foi( Ex: Khazri qui rouspète alors qu’il y avait faute sur lui de la part de lees-melou .Et André en fin de match qui rouspète sur la faute de Dante sur Léa -Siliki qui partait seul vers le but) tu prends …un carton jaune.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Why ask?