Attention à la Khazri dépendance !
Partager !

Wahbi Kharzi a débarqué en terre bretonne en provenance de Sunderland. Il est prêté par le club anglais jusqu’à la fin de la saison sans option d’achat. Étincelant depuis le début de la saison et crucial dans les bons résultats des Rouge et Noir, l’international tunisien masque-t-il les problèmes offensifs rennais ?

La principale arme offensive

Depuis son arrivée, Wahbi Khazri a rarement déçu sous le maillot des Rouge et Noir. L’ancien bordelais avait idéalement démarré sa saison en ouvrant magnifiquement, d’une subtile « Madjer », le score pour le Stade Rennais au Stade Vélodrome face à l’OM. Depuis, l’international tunisien a inscrit huit réalisations en championnat et deux en coupe de la Ligue. Grâce à sa facilité d’élimination et une bonne qualité de frappe, Khazri est le meilleur buteur rennais cette saison. Habitué à avoir un rôle de métronome et de passeur, Wahbi Khazri n’est qu’à une réalisation de son record en Ligue 1 (N.D.L.R : saison 2014-2015 avec les Girondins de Bordeaux.) Le Stade Rennais cette saison avec ou sans Khazri n’est pas la même équipe et ses réalisations ont souvent été synonymes de victoire (Marseille, Lyon, Nantes, Amiens et Troyes).

Un cache-misère ?

Le début de saison délicat du Stade Rennais a été en partie dû à l’absence d’un véritable neuf capable de marquer 10 buts ou plus en championnat. L’arrivée de Diafra Sakho au mercato d’hiver a partiellement permis de compenser le départ de Giovanni Sio vers Montpellier puis celui de Firmin Mubele à Toulouse. Cependant, l’ancien joueur de West-Ham a du mal à s’acclimater pour le moment dans l’effectif rennais. De plus, les statistiques parfois faméliques des autres joueurs portés vers l’attaque traduisent le mal offensif rennais. Wahbi Khazri endosse un rôle de buteur qui n’est pas le sien de base. Khazri cache quelque peu les manquements parfois criants des Rouge et Noir. On ne va pas s’en plaindre et prier pour que le joueur qui va disputer le Mondial 2018 ne se blesse pas.

Un inévitable départ

Son prêt sans option d’achat se termine à la fin de la saison. Ses belles prestations en club mais aussi en sélection ne sont pas passées inaperçus. Wahbi Khazri, âgé de 27 ans a la cote en France mais aussi à l’étranger où il est toujours en contrat avec les Black Cats jusqu’en 2020. Nice et Marseille se sont déjà positionnés selon plusieurs informations concordantes. Sabri Lamouchi a même déclaré en conférence de presse « que ce sera très compliqué » de garder le natif d’Ajaccio. De plus avec la course à l’Europe et la coupe du monde en Russie, s’il continue ses belles performances, les enchères peuvent rapidement monter. Le Stade Rennais doit se positionner mais pas à n’importe quel prix. Son départ n’est pas encore acté mais semble presque inévitable au vu de la concurrence sur le dossier. Le SRFC devra alors trouver un joueur l’année prochaine capable d’être aussi décisif. Mais les joueurs décisifs ont un prix et pas n’importe lequel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Why ask?