Bilan sur les joueurs prêtés par le Stade Rennais #2
Partager !

Afin de leur donner du temps de jeu, une première expérience en pro ou parce qu’ils n’avaient tout simplement plus leur place dans le groupe professionnel, 8 joueurs ont été prêtés par le Stade Rennais cette saison. Lorient, Valenciennes, Avranches, Concarneau, Caen, Laval, Angers et Guimaraes sont leurs destinations. Nous vous proposons un rapide bilan au 2/3 de leur saison. Avec pour cette seconde partie : Hakim El Mokeddem, Armand Laurienté, Maxime Bernauer et Souleyman Doumbia !


Hakim El Mokeddem (Stade Lavallois)

Parti l’été dernier de son club formateur, le Toulouse FC, Hakim El Mokeddem s’est engagé librement avec le Stade Lavallois. Bien qu’aucune officialisation n’est pour le moment été effectuée, il rejoindra l’effectif du Stade Rennais l’été prochain.

Mais qui est Hakim El Mokkedem ? Né le 15 février 1999 à Montpellier, il fera ses premiers pas de footballeur à Perpignan. Rapidement, il est observé par de nombreux clubs européens, et notamment par le FC Barcelone. Il y effectuera même un test de sélection à l’issu duquel chaque joueur obtient une note. Hakim obtient 9.0/10 là où Lionel Messi avait obtenu 9.5/10 !

Finalement, il choisira d’intégrer le centre de formation du Toulouse FC pour des raisons familiales. « Je venais de m’engager avec Toulouse où je venais de m’installer avec ma famille (…) C’était une évidence pour moi de rester à Toulouse. J’avais de bons rapports avec le club » déclare-t-il à Foot Mercato.

Il y sera considéré comme l’un des éléments les plus prometteurs.@labinocle81, suiveur de la formation toulousaine, le décrit comme « un joueur très doué techniquement, qui aime le dribble (parfois un peu trop), qui possède un physique lui permettant de répéter les efforts dont il n’est pas avare ». Alain Casanova le compare même à une star mondiale : « il est capable de jouer à gauche, mais je le trouve meilleur ailier droit. Un peu à la Robben, il est capable de percuter vers l’intérieur, de donner des ballons dans le dos de la défense, d’aller à la frappe ». Hakim est ce que l’on appelle un diamant brut. Un talent hors-pair détecté très tôt qu’il va falloir continuer à polir.

Malheureusement, ces promesses tardent à se traduire sur le terrain et il ne parviendra à jouer avec les professionnels qu’à deux reprises, lors de la saison 2018-2019. Comme un sentiment de gâchis, exprimé par son ex-coéquipier Derick Osei Yaw : « Quand il est arrivé au club, je me souviens d’avoir vu un talent pur avec une technique hors norme. Ce genre de joueur, c’est rarissime. C’est dommage qu’il n’ait pas pu réussir à Toulouse ».

Sans proposition de prolongation de son contrat professionnel, il signe donc en juillet dernier un contrat d’un an en National 1. Après avoir effectué les 5 premiers matchs de la saison en inscrivant notamment un but remarquable contre Cholet (voir ci-dessous), il se blesse malheureusement assez gravement au genou.

Opéré du ménisque en septembre dernier, il poursuit sa récupération au sein du club mayennais. Alors qu’un retour était dans un premier temps espéré début novembre, il n’a toujours pas refoulé les pelouses. Nous lui souhaitons un bon rétablissement !

Statistiques — 5 matchs (4 titularisations), 1 but, 324 minutes jouées.


Armand Laurienté (FC Lorient)

Prêté par le Stade Rennais sans option d’achat l’été dernier au FC Lorient, Armand Laurienté connait sa deuxième expérience en Ligue 2 après son passage mitigé à l’US Orléans (il avait été rappelé de son prêt à la mi-saison).

Ses débuts dans le Morbihan sont plutôt délicats. Après trois timides entrées en jeu, il sera même hors du groupe professionnel pour 2 matchs à la mi-octobre. De retour dans le groupe ensuite pour affronter Lens, le déclic interviendra lors de la rencontre suivante. Titularisé pour la première fois de la saison face à Niort, il sera impliqué sur 3 des 4 buts lorientais ! Cette titularisation a véritablement lancé sa saison. Depuis, il a pris part à chaque rencontre et est décisif à de nombreuses reprises !

Pierre Bouby, qui l’a connu à Orléans ne tarie pas d’éloges sur son ex-coéquipier : « Il a une grosse marge de progression. C’est un joueur qui a la tête sur les épaules, qui travaille en étant toujours positif, qui a envie de jouer au plus haut niveau donc il va réussir à gravir les échelons. Je suis confiant ». Il lui reste donc 3 mois pour poursuivre sa progression et contribuer à la remontée du club en Ligue 1.

Statistiques — 21 matchs (10 titularisations), 2 buts, 5 passes décisives, 969 minutes jouées.


Maxime Bernauer (US Concarneau)

Capable d’évoluer au poste de défenseur droit et milieu défensif, Maxime Bernauer fait parti de cette génération 1998 qui a effectué sa dernière saison avec la réserve l’année passée. Maxime est donc parti dans le Finistère afin de pouvoir acquérir du temps de jeu à un niveau supérieur au National 3. Les Thoniers évoluent en National pour la 4e saison consécutive et lui promettent un temps de jeu idéal pour sa progression.

A l’aise au milieu de terrain, il a rapidement su se faire une place au sein de son nouvel environnement. Pour preuve, cette compilation réalisée par Le Chercheur de talent à peine quelques semaines après son arrivée.

Depuis, Maxime a enchaîné les bonnes prestations. Il n’a loupé aucun des 25 matchs disputés par l’US Concarneau cette saison ! Il a même été élu joueur du mois à 2 reprises (en Août et en Février).

Statistiques — 25 matchs (15 titularisations), 2 passes décisives, 1435 minutes jouées.


Souleyman Doumbia (Angers SCO)

Il est le dernier joueur prêté par le Stade Rennais. En manque total de temps de jeu, Souleyman a du attendre l’intersaison avant de pouvoir refouler les pelouses de manière régulière.

Alors que des rumeurs d’intérêts venant de l’étranger sont apparues au cours du mercato, c’est finalement à 110km de Rennes que l’international ivoirien va rebondir. Prêté avec option d’achat, il vient compenser dans un premier temps l’indisponibilité de Rayan Aït-Nouri (blessé à la mâchoire pour plusieurs mois).

Il réalise de bons débuts puisqu’au delà de démarrer chaque match, il est impliqué à plusieurs reprises dans des actions dangereuses. Il signera même une première passe décisive en Ligue 1 face à Brest (J27). Il lui reste donc 2 mois pour convaincre les dirigeants angevins de lui faire confiance en levant cette option d’achat !

Statistiques — 5 matchs (5 titularisations), 1 passe décisive, 450 minutes jouées.

Si vous n’avez pas vu le premier article avec la saison de Lilian Brassier, Namakoro Diallo, Jordan Tell et Denis-Will Poha c’est ici -> Bilan sur les joueurs prêtés par le Stade Rennais #1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Why ask?