Lucas Da Cunha : Ses premiers pas en Ligue 1
Partager !

Entré en jeu à la 83ème minute à la place de Flavien Tait contre Lille mardi (défaite 1-0), Lucas Da Cunha a continué sa belle semaine. 2 ans et 2 mois après la signature de son premier contrat professionnel, il a, en effet, connu sa première titularisation en Ligue 1 contre le Stade Brestois (match nul 0-0) lors de cette 24ème journée. Mais quel type de joueur est-il ? D’où vient-il ? Aura-t-il sa place dans la rotation du club breton ? Retour sur ce jeune qui n’a pas eu un parcours facile depuis ses débuts…

Un potentiel certain, non perçu par certaines écuries…

Avant d’arriver à Rennes fin 2016, celui qui possède des origines portugaises joue dans sa ville natale, à Roanne, d’abord au Roanne Matel entre 2007 et 2010 puis au Roannais Foot entre 2010 et 2016. Au fil des années passées dans cette banlieue de Saint-Étienne, ses différents éducateurs le reconnaissent, Lucas est « le meilleur jeune que le club ait connu depuis très longtemps ». Armando Bianchi, l’ancien joueur du Paris Saint Germain entre 1978 et 1981 et son entraîneur en U13, affirmera même que le jeune roannais a « toutes les qualités, un formidable pied gauche, est travailleur et à l’écoute ». Fort de ces diverses louanges, il passe rapidement de nombreuses détections au sein d’équipes professionnelles telles que Saint-Etienne, ayant un partenariat avec son club de Roanne, ou encore l’Olympique Lyonnais. Pour autant, celles-ci s’avèrent non concluantes notamment parce que, selon Vincent Decaluwe, qui l’entraînait chez les U15 Elite, « il n’était pas encore au-dessus du lot ». Mais, toujours selon son dernier entraîneur à Roanne, ces refus successifs ont permis au jeune milieu offensif de se forger un mental d’acier et de le faire mûrir. Et, effectivement, cela lui est bénéfique puisque le déclic apparaît en février 2016. Pendant 4 mois, il réalise de bonnes performances et se fait repérer très vite par la cellule de recrutement rennaise qui lui fait passer une semaine à l’essai se révélant, cette fois-ci, particulièrement concluante. Et la suite, dans la capitale bretonne, lui sourira tout autant…

Une carrière rennaise qui débute en fanfare :

Lucas Da Cunha signe dans le club professionnel d’Ille-et-Vilaine en juin 2016 et, dès lors, les réussites s’enchaînent. Il ne tarde d’ailleurs pas à découvrir la sélection française, en étant appelé pour la première fois en 2017 par Patrick Gonfalone, qu’il ne quitte plus depuis en comptant déjà 31 apparitions avec, à la clé, 8 buts. Ses multiples prouesses sportives lui permettent d’accéder au Graal du jeune footballeur en signant son premier contrat professionnel en décembre 2017. Celle-ci fait d’ailleurs de lui le plus jeune professionnel de l’histoire du club détenu par François Pinault devant l’actuel montpelliérain Damien Le Tallec. Et cette signature ne lui met pas, pour autant, de mauvaise pression. En effet, en juin 2018, il remporte, aux côtés d’Eduardo Camavinga et consorts, la finale nationale U17 contre Toulouse (2-0) au Canet-en-Roussillon. Mais l’histoire ne s’arrête pas là pour lui puisqu’il remporte un an après contre Montpellier (victoire 4-0) la finale nationale cette fois-ci U19 , à Andrézieux, et est même désigné homme du match grâce à son héroique triplé.

Une aventure professionnelle qui ne fait que commencer :

Ses deux premières années sont ainsi merveilleuses pour le néo-majeur, lui qui aura 19 ans le 9 juin prochain. Julien Stéphan le sait et le récompense en l’intègrant à plusieurs reprises dans le groupe professionnel puis en lui faisant glaner ses premières minutes au soir de la défaite contre le Celtic au Celtic Park à Glasgow (défaite 3-1) en Europa League, et le titularise même lors de la victoire au Roazhon Park deux semaines plus tard contre la Lazio Rome. (victoire 2-0).

De longues semaines s’en suivent, et ce 4 février, presque 4 ans après son arrivée en terre bretonne, il connaît sa première entrée en jeu en Ligue 1. Cette merveilleuse semaine pour lui se poursuit puisqu’il apparaît titulaire contre Brest et rend une belle copie, en réussissant notamment 90 % de ses passes, avant de se faire remplacer par Yann Gboho à la 65ème minute. Une bien belle trajectoire qui appelle d’autres succès pour ce milieu polyvalent aux initiales qui ne trompent pas (LDC). Avec, on l’espère, une prolongation de contrat (actuellement en discussion) et un premier but en Ligue 1 très bientôt. Peut-être contre Reims ? Réponse dimanche prochain à 17 heures au stade Auguste-Delaune.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Why ask?