Adrien Hunou, à prolonger d’urgence ?
Partager !

Longtemps considéré comme le « petit jeune » du centre de formation, Adrien Hunou représente dorénavant bien plus pour les supporters. Auteur d’une saison plutôt pleine l’année dernière, l’attaquant semble encore surfer sur cette réussite aujourd’hui. À l’heure où les résultats du Stade Rennais sont en deçà des attentes, on peut se demander si le club prendra enfin la décision de prolonger son numéro 23. Focus sur la carrière du joueur assurément Rouge et Noir par le maillot, mais aussi et surtout dans le cœur.

Un parcours « jeune » exemplaire

Originaire d’Évry, Adrien Hunou est recruté par le Stade Rennais à l’âge 16 ans alors qu’il évolue à l’INF Clairefontaine. Passé par les équipes de France chez les jeunes (33 sélections pour 7 buts), Adrien a tout d’un grand et ce, malgré son physique plutôt frêle. Lors de sa 2ème saison sous le maillot Rouge et Noir, il est élu meilleur joueur du centre de formation. A cette époque, Adrien n’est pas le renard des surfaces d’aujourd’hui, il joue au poste de milieu de terrain. Tantôt relayeur, tantôt milieu offensif, il continue de faire ses classes en équipe réserve et participe en 2013, à la finale de l’Euro des moins de 19 ans aux côtés de Rabiot ou encore Benzia.

Tout semble se passer comme prévu pour le jeune milieu, à qui l’on prédit un bel avenir. Doué techniquement et travailleur, Philippe Montanier lui accorde du temps de jeu lors de la saison 2013-2014. Cette même année, il signe son premier contrat professionnel avec son club formateur. Il comptabilisera 20 matchs pour seulement 7 titularisations. Il ne marquera qu’un but cette année-là, en Coupe de la Ligue face à Nancy. Intégré au groupe mais pas assez convaincant pour son coach, l’arrivée de Pedro Henrique en tant que milieu offensif poussera Adrien à chercher du temps de jeu ailleurs. 

Des prêts concluants

Si l’En Avant de Guingamp fait les yeux doux au jeune international français, le Stade Rennais refuse de le prêter à son voisin costarmoricain. Ce n’est finalement qu’en décembre 2014 qu’Adrien Hunou trouvera un point de chute à Clermont. Sans aucune minute de jeu en professionnel sous le maillot Rouge et Noir, le meneur de jeu compte bien jouer les premiers rôles au sein du club Clermontois qui a pour objectif de se maintenir. « C’est vrai » qu’Adrien a des fourmis dans les jambes, « c’est vrai » qu’une expérience en Ligue 2 est toujours formatrice, « c’est vrai » que je vous laisse découvrir sa première conférence de presse sous ses nouvelles couleurs !

Sous les ordres de Corinne Diacre, Adrien participera à 14 rencontres pour 4 buts marqués. Clermont réalisera une bonne deuxième partie de saison et terminera à la 12ème place du championnat de Ligue 2. De retour au bercail à l’été 2015, il repart finalement en prêt dans l’Auvergne et effectuera sans aucun doute sa meilleure saison en professionnel jusque-là. Avec 7 buts et 5 passes décisives, Hunou fera des merveilles, aidé par son coéquipier Diedhiou ! Le club ratera de peu les premières places au classement mais Adrien Hunou sera élu meilleur joueur de la saison par les supporters clermontois.

Un titulaire en devenir

Lui qui n’a jamais convaincu Montanier, la nomination de Christian Gourcuff au poste d’entraîneur est une bonne nouvelle. Pour ce début de saison 2016, Hunou devra attendre la 6ème journée pour fouler la pelouse du Roazhon Park. Et quelle entrée ! En remplaçant Paul-Georges Ntep à 20 minutes de la fin du match, il sera décisif à 2 minutes du terme en scorant de la tête et offrant ainsi, la victoire à Rennes 3 buts à 2 face à Marseille ! Son unique but de la saison mais en rentrant régulièrement en jeu, Adrien Hunou fait dorénavant partie intégrante… Du banc des remplaçants. Sa combativité et sa persévérance finiront tout de même par être récompensées.

Il faudra attendre la saison suivante et l’arrivée de Sabri Lamouchi pour voir tout le potentiel du joueur. Qualifié de « gendre idéal » par son nouveau coach, Adrien Hunou marquera les esprits en marquant un doublé contre Toulouse, lors des quarts de finale de coupe de la Ligue. Repositionné attaquant, il devient cette saison le super sub du club. Malgré tout, il ne semble pas encore assez tueur devant le but. À l’image de son raté face à Monaco qui prive le Stade Rennais d’une victoire, l’étiquette du joueur qui doit confirmer lui colle à la peau. Un moment compliqué pour le joueur qui ne cessera de travailler pour progresser… A raison !

Adrien Hunou, c’est Adrien Hunouuuu !

Titularisé lors des 3 derniers matchs de la saison 2017-2018, Adrien Hunou sera un des artisans de la qualification du Stade Rennais en Ligue Europa. En signant 3 buts en autant de matchs et une passe décisive, sa prestation et son but face au PSG resteront dans les annales du club. Une chanson lui sera même dédiée ! Preuve que le « petit » commence réellement à devenir grand. Comparé à Pippo Inzaghi par ses coéquipiers, l’année qui suit sera celle de la confirmation. Malgré les recrutements de Niang ou Siebatcheu, celui qui performe le plus c’est lui !

En finissant dans le top 10 à l’Expected Goal (en résumé, le ratio tir tenté/cadré/but/temps passé) l’année dernière, les statistiques nous montrent qu’Adrien Hunou est très efficace face au but. Avec devant lui des joueurs comme Mbappé ou Pepe, Adrien est plus performant que Falcao, Delort, ou encore Thauvin. Et donc plus performant que tous ses coéquipiers. Comme son homologue Sabri Lamouchi, Julien Stéphan a lui aussi fait confiance à son attaquant, notamment lors de l’épopée du club en Europa League la saison dernière. Faisant preuve d’une activité débordante, Adrien Hunou fut décisif dans les grands rendez-vous. Preuve en est avec ce but marqué au bout de 2 minutes de jeu contre le Betis au Roazhon Park !

A prolonger d’urgence, oui !

Avec 20 titularisations et 29 matchs joués toutes compétitions confondues, Adrien Hunou sera buteur à 11 reprises ! Il terminera ainsi 3ème meilleur scoreur du club (TTC), derrière M’Baye Niang (44 matchs joués) et Ismaïla Sarr (50 matchs joués). Âgé de 25 ans, l’attaquant a dorénavant le statut d’un joueur bien plus aguerri. Notamment grâce à ses deux prêts successifs à Clermont et à ses titularisations en compétitions européennes. Aujourd’hui, Adrien est un véritable renard des surfaces, généreux, doté d’un esprit d’équipe exemplaire et de caractère sur le terrain . Logique de le voir prendre une place plus prépondérante au sein de l’attaque Rennaise pour cette saison 2019-2020.

Et Adrien Hunou est reparti sur les mêmes bases avec déjà 4 buts en 5 titularisations. Malgré une blessure qui le prive de compétition pendant un mois, il est déjà le meilleur buteur du club (à égalité avec M’Baye Niang). Pourtant, pas l’ombre d’une prolongation à l’horizon selon ses dires. Adrien doit-il encore « prouver » qu’il mérite une place de titulaire ? Et ce, malgré des chiffres plus que parlant ? Adrien Hunou porte les couleurs du club depuis bientôt 10 ans, a prouvé son attachement au club et affiche une progression constante. Que faut-il de plus ?

Julien Stéphan a récemment fait part de son désir de le voir rester au club, espérons que la direction suive le pas rapidement. Au risque de le voir s’épanouir ailleurs dès l’été prochain. À notre plus grand regret.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Why ask?