HISTORIQUE !
Partager !

Ce samedi 27 avril 2019 restera à jamais gravé dans les mémoires des supporters Rouge et Noir. Le Stade Rennais s’offre la Coupe de France face au Paris Saint-Germain dans un match épique, résumant parfaitement toutes les émotions vécues par le club cette année. Retour sur l’épopée Rennaise et sur cette magnifique victoire, point final d’une saison accomplie.

Le parcours en coupe de France

20 juin 1971. Tous les supporters du Stade Rennais connaissent cette date : les Bretons remportent la Coupe de France face à Lyon, 1 à 0. 1971… 48 ans que le club n’a pas gagné de trophées, devenant ainsi la risée facile des autres clubs de l’hexagone. Pourtant, les occasions de réitérer la performance se sont présentées plusieurs fois. Et oui, sur les 10 dernières années, Rennes a déjà été deux fois en finale de la coupe de France ! 2009 et 2014, les 2 finales perdues face à l’En Avant de Guingamp ont laissé des traces. Pour toujours, le Stade Rennais hérite d’une étiquette peu flatteuse : celle du club de la lose.

La première étape de cette coupe de France 2019 se passera à domicile, face à Brest. D’abord menés 2 à 0, Hunou puis Sarr permettront à leurs coéquipiers de remettre les compteurs à 0 et de l’emporter ensuite aux pénaltys, notamment grâce à un arrêt de Koubek ! La suite de la compétition se déroulera contre le petit poucet, St-Pryvé St Hilaire. Sans trembler, les Bretons l’emporteront 2 à 0 mais attention, le prochain adversaire n’est autre que le LOSC, actuel 2ème de Ligue 1 ! L’inévitable Pépé met son équipe sur de bons rails en marquant rapidement dans ce match mais réduits à 10, les Lillois ne pourront rien faire contre Siebatcheu qui marquera un doublé dont le but de la victoire à la 91ème minute !

Vainqueurs d’Orléans 2 à 0 en quart de finale, les Rennais commencent à toucher du doigt leur objectif. La finale de la coupe de France se rapproche mais il y a un gros morceau à jouer avant : l’Olympique Lyonnais ! Habitués à faire de bons résultats chez leur adversaire de cette demi-finale, gagner au Groupama Stadium n’est quand même pas chose aisée ! Surtout quand l’objectif de l’OL est aussi net, celui de gagner une coupe. Mais nous, supporters Rennais, on y croit. A raison ! Niang ouvrira la marque mais le Lyonnais Traoré aussi. Benjamin André propulsera le ballon au fond des filets de Lopes mais un pénalty litigieux plus tard et Moussa Dembelé remet Lyon en course…

Se faire mener, revenir au score, mener au score, se faire revenir. Tel est l’habitude du Stade Rennais dans cette coupe. Des cris de joie aux cris de désillusion, l’ascenseur émotionnel que nous inflige le club est dangereux pour les cardiaques ! L’explosion ressentie lorsque Ramy Bensebaini score à la 81ème fût énorme. Et cette fois, pas de retour des Lyonnais ! C’est fait, le Stade Rennais jouera la finale de la coupe de France ! Il faudra attendre le lendemain pour connaître notre adversaire, ça sera le Paris Saint-Germain, un club au parcours prestigieux dans cette compétition…

En route pour la finale…Et la victoire !

On regrettera que cette finale ne se joue pas sur un terrain neutre mais peu importe, ils seront tout de même  plus de 30000 supporters Rouge et Noir à se déplacer au Stade de France. Une finale qui n’a pas très bien commencé puisque dès la 13ème minute de jeu, Neymar centre sur corner pour Dani Alves qui nous claque une énorme frappe, but. L’addition aurait rapidement être bien plus salée mais Koubek fait l’arrêt face à Mbappé. Et ça ne sera pas le dernier ! Malgré tout, les Parisiens poussent fort en ce début de partie et ce sont des Rennais sonnés qui encaisseront un second but, cette fois de Neymar, à la 21ème minute.

Ne pas vendre la peau de l’hermine avant de l’avoir tué ! Le Paris Saint-Germain devrait pourtant  le savoir. Nous à Rennes, ce que l’on sait c’est que rien n’est joué ! Ca sera dur mais avec ces mecs là, tout est possible ! Le poteau de Niang sera notre premier frisson, il faudra attendre un centre de Traoré détourné par Kimpembe pour exploser ! Nous sommes à la 39ème minute, les Rouge et Noir réduisent la marque et nous permettent de continuer de rêver. Les joueurs eux, peuvent rentrer aux vestiaires en relevant la tête et entamer la seconde période sur un meilleur rythme. Après 20 minutes de jeu, Dagba sauve les siens devant Bourigeaud et Rennes obtient le corner… C’est là que Mexer surgit !

Incroyable ! Après avoir été mené 2 à 0, les Bretons reviennent à égalité ! C’est aussi pour ça que nous aimons autant notre club. Le sentiment que l’équipe peut renverser qui elle veut, quand elle le veut, notamment grâce à un mental exemplaire. Car ce sont bien 11 guerriers que nous avons vu samedi soir. Des arrêts de Koubek aux fulgurances de Traoré en passant par la hargne de Bensebaini, l’état d’esprit conquérant était bien Breton lors de cette finale. Une finale cependant entachée de nombreux arrêts de jeu pour de multiples fautes d’un côté comme de l’autre. La palme reviendra à Mbappé, coupable d’une grosse semelle sur Da Silva et logiquement expulsé.

Toujours 2 partout à la fin des prolongations, la décision se fera donc aux pénaltys. Koubek en état de grâce, on attend qu’il en arrête au moins un mais les 5 parisiens marqueront chacun leur pénalty. Heureusement, les Rennais en feront autant. C’est donc le moment du « qui foire son péno fait perdre son équipe ! » Le 6ème tireur pour Rennes, c’est Ismaïla Sarr. Pas de problème pour le Sénégalais qui transforme son pénalty. Côté PSG, c’est le jeune Nkunku qui s’avance… Et envoie son ballon largement au-dessus de la cage de Koubek ! Nous pouvons exulter, Rennes remporte la Coupe de France !!!

La consécration d’une saison unique

Après avoir effleuré cette coupe à plusieurs reprises, enfin ils l’ont fait ! Le club a connu tant de désillusions que nous pouvons avoir encore du mal à réaliser cet exploit. Pour faire de Rennes le club qu’il est aujourd’hui, il aura fallu de nombreux changements en interne. En 2017, exit le duo Ruello-Gourcuff et place au renouveau avec Létang-Lamouchi. Entrer dans une nouvelle dimension, tel est l’objectif ! En axant les améliorations sur la professionnalisation du club, la saison réussie du Stade Rennais permettra aux Bretons d’accéder à l’Europa League grâce à une cinquième place qualificative.

2018-2019 sonnera donc l’heure des retrouvailles avec ce doux parfum d’Europe et l’épopée des Rennais durant cette campagne sera aussi magnifique qu’inespérée. Un plaisir immense pour tous les supporters ! Si l’éviction de Sabri Lamouchi aura fait grincer quelques dents, il apparaît évident qu’aujourd’hui, Julien Stephan est  l’homme de la situation. Nommé coach de l’équipe première en décembre 2018, il aura réussi en 4 petits mois à faire gagner une coupe au Stade Rennais. Chose qui n’était pas arrivé depuis pratiquement 50 ans.

L’objectif du club en début de saison était clair : se qualifier pour l’Europe ! Que ça soit via la Ligue 1 ou par l’intermédiaire d’une coupe, il faut retrouvez l’Europe dès la saison prochaine. Évincé début janvier par l’AS Monaco en coupe de la Ligue, il faudra trouver un autre chemin ! Mais lorsque le Stade Rennais se fait éliminer par Arsenal en huitièmes de finale d’Europa League, les chances de parvenir à  une place européenne par le championnat s’amenuisent. Alors que ses concurrents directs font le job, Rennes enchaîne les nuls ou les défaites et n’engrangera plus jamais 3 points lors d’un match de Ligue 1.

Cette victoire était donc impérative pour le club mais la marche semblait bien élevée face à « l’ogre » parisien. On le sait maintenant, le Stade Rennais a évolué positivement. En engrangeant de l’expérience européenne, la gestion des matchs plus difficiles semble bien mieux maîtriser. Si la casquette d’outsider leur va si bien, il n’empêche que l’équipe ne semble plus tétanisée lors des rencontres à enjeux. Pour notre plus grand bonheur ! Savourons donc cette victoire et cette ascension fabuleuse de notre club de cœur, certainement plus un club de loser !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Why ask?