Real Bétis – Stade Rennais : dans l’antre du stade Benito Villamarin
Partager !

Qualifié pour la première fois de son histoire pour un 16ème de finale de coupe d’Europe les Rouge et Noir y affronteront le Real Betis au stade Benito Villamarin.

Ce jeudi, ce sont potentiellement 3000 Rennais qui seront attendus dans le stade du 8ème de Liga : l’occasion de présenter le stade dans lequel l’issue du match sera quoi qu’il arrive dans les anales du Stade Rennais.

Plus de 60 000 places

Initialement construit en 1929, le stade du Real Betis Balonpié a été bâti dans le cadre de l’exposition Ibero-Americaine qui se tenait la même année. Quasiment centenaire, le stade a été rénové pas moins de 5 fois depuis sa construction. La dernière rénovation est intervenue à l’aube de la saison 2017-2018 augmentant la capacité du stade de 8000 places supplémentaires.

Propriétaire de son stade, le Benito-Villamarin est d’une capacité de 60 720 places, ce qui en fait le 4ème stade le plus grand d’Espagne derrière le Wamda Metropolitano (stade Olympique situé à Madrid), Le Camp Nou et le Santiago Bernabeu.

Avec un taux de remplissage de près de 76% lors de la saison 2016-2017, le Benito-Villamarin se situe dans la moyenne des taux de remplissage. A noter qu’à titre de comparaison, le taux de remplissage du Stade Rennais la même saison était de 77,5%.

Comme dans de nombreux stades Espagnols l’ambiance est considérée comme “caliente et les habitants de la ville respirent le football entre le Real Betis et le FC Seville, club ennemi des verts et blanc.

Preuve de la passion démesurée de ces supporters, le lancement de la campagne d’abonnement pour cette saison a été avancée quand des supporters ont commencé à attendre devant la boutique du club plus d’une demi-journée avant le lancement des ventes !

La direction du Betis a donc du anticiper les ventes des abonnements et faire appel à des employés du club en pleine nuit .

Le club contient pour cette saison plus de 52 000 abonnés, témoin de l’engouement impressionnant autour du club.

Un stade historique

Le premier match joué dans ce stade qui s’appelait alors el Estadio de la Exposicion aura vu une large victoire de l’Espagne 5 buts à 0 face au Portugal lors d’une rencontre amicale.

Le Real Séville n’y jouera cependant pas avant 1936 puisqu’il avait élu domicile au Campo Del Patronato, stade voisin del Estadio de la Exposicion qui contenait alors à l’époque (seulement) 18 000 places.

L’arène située à proximité de la rivière Guadalquivir sera fortement endommagée suite à une inondation en 1948, ce qui n’empêchera pas le Real Betis de racheter le stade et d’en devenir le propriétaire en 1961.

Le stade sévillan a été l’un des stades de la coupe du monde 1982, qui verra la France se faire éliminer en demi-finale par l’Allemagne au stade Sanchez Pizjuan à … Séville ! Deux matchs de phase de poule ont alors été joués au stade Benito Villamarin.

Le nom actuel du stade est celui d’un ancien président historique durant les années 50 et 60 depuis 2010. Fait assez rare pour être souligné, le stade a changé de nom plusieurs fois au cours de son histoire : Estadio de la Exposición,
Estadio Municipal de HeliópolisEstadio Benito VillamarínEstadio Manuel Ruiz de Lopera .

Depuis 2010, le stade a été renommé “Benito Villamarin”. Pour l’anecdote, Manuel Ruiz de Lopera qui a été le précédent nom du stade du Real Betis est également un ancien président du club. Son nom a été adopté par les supporters eux mêmes pendant qu’il occupait la présidence au début des années 2000.

Le Benito Villamarin  le stade qui va acceuillir la finale de la coupe d’Espagne en mai prochain.

Comment se rendre au Benito Villamarin ?

Le stade Benito Villamarin est situé à quelques kilomètres seulement du centre historique de la ville à proximité de la rive du Guadalquivir.

De nombreux bus desservent le stade depuis la ville de Séville : 1,2,6, 34 et 37. Le plus simple pour s’y rendre est de prendre le bus n°6 à la gare routière de la ville à l’arrêt Glorieta Heliopolis.

Pour les bus n°1,2 et 6 le terminus se situe à proximité du stade.

Plusieurs hôtels sont situés à quelques mètres du stade : Hôtel Silken Al-Andalus Palace, le Boutique Hôtel Holos ou encore l’Hotel Palmero même si il est situé un peu plus loin du stade.

Dans son histoire, le club Bretilien a déjà effectué deux déplacements en terre Ibérique dans le cadre de la coupe d’Europe. L’un de ces déplacements à Ossasuna avait eu un dénouement heureux et historique permettant aux Rouge et Noir de se qualifier après un match nul 0-0.

Près de 14 ans après nos Rennais peuvent-ils rééditer l’exploit en terre espagnole ?

Marvin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Why ask?