LOSC-SRFC : RENNES RATE SA RENTRÉE
Partager !

Après 5 semaines de préparation alimentées par des matchs amicaux contre des cadors européens, le Stade Rennais retrouvait, ce samedi, notre chère et tendre Ligue 1. Pour ce 1er match de la saison, Sabri Lamouchi a concocté un 11 sans surprise, avec comme seule recrue Clément Grenier.

Côté lillois, les recrues Rémy et Fonte ne sont pas là, contrairement à Bamba ou encore Celik.

LE SRFC A ASSEZ BIEN COMMENCÉ

Rennes n’est repartie que 3 fois avec une victoire en terre lilloise dans son histoire, et on imaginait bien la 4ème arrivée ce soir… En effet, bien que brouillon des 2 côtés, le match débutait de manière satisfaisante pour les Bretilliens. Un décalage un peu trop long (2ème), un mauvais choix (4ème), une reprise écrasée (8ème), c’est le dernier geste qu’il manquait aux hommes de Sabri Lamouchi pour ouvrir le score en début de match. De leur côté, les Dogues ont attendu la 9ème minute pour obtenir une occasion franche, un centre en retrait que reprend après un bon contrôle Cerik mais ce dernier voit le cuir être repoussé difficilement par Koubek en corner. Les Rennais se sont ensuite petit à petit effacés hormis quelques individualités comme Gélin (double intervention magnifique, 12ème) ou encore Baal, bien présent sur son côté gauche. Les locaux ont ensuite enchaîné les occasions : Pépé (15ème et 18ème), Soumaoro (32ème) contre des corners et autres centres loupés pour les visiteurs.

Le seul tir cadré rennais de la 1ère période est allé au fond des filets ! Sur un coup franc lillois joué vite, Xeka envoie maladroitement le ballon sur Léa Siliki qui, après avoir remonté le terrain, transmet à Grenier sur le côté gauche ; celui-ci enroule côté opposé sans contrôle et marque ainsi son 1er but avec le maillot de la capitale bretonne. L’euphorie fut de courte durée puisque Mothiba égalisa 2 minutes plus tard, soit à la 45ème. Sur un nouveau centre de Celik, le Sud-Africain se retrouve seul dans la surface, ce qui lui laisse le temps de contrôler avant d’ajuster Koubek d’une frappe à ras de terre. 1-1 à la pause.

…POUR MAL TERMINER

Dès le retour des vestiaires, les champions de France 2010-2011 se procurent un 4 contre 3, mais mal géré. Bourigeaud et André se sont ensuite illustrés par le biais de frappes, toutes 2 contrées (50ème). C’est à ce moment-là qu’a commencé l’opération « porte ouverte » dans la défense rennaise… Benzia accélère et prend tout le milieu de terrain breton de vitesse avant de transmettre le ballon à Pépé, lancé, qui laisse figer le portier tchèque avec une frappe à ras terre. Mais c’était sans compter sur Mexer qui, pour toute place achetée vous offre la seconde gratuite ! Suite à une passe pas assez appuyée, le Mozambicain permet aux locaux d’avoir un nouveau 4 contre 3 que cette fois, ils ne loupent pas ! Pépé, fraîchement buteur, se transforme en passeur pour Bamba, qui prend à contre-pied Koubek, battu pour la 3ème fois de la soirée. Le match s‘est ensuite calmé jusqu’au coup de sifflet final, les visiteurs étant entre fatigue et résignation malgré les rentrées de Del Castillo (57ème) et Poha (72ème), respectivement aux places de Sakho et Léa Siliki.

Le Stade Rennais commence donc sa saison par une défaite. Celle-ci confirme certaines lacunes (notamment défensives) vues durant les matchs amicaux et donnent raison à Sabri Lamouchi, qui demande de nouvelles arrivées.

Mes tops
Gélin : Décisif en défense, relances correctes, mais sombre malgré tout comme toute l’équipe dans le second acte.
Baal : Malgré une faible participation offensive, il a été plus présent défensivement qu’à l’accoutumé.
Grenier: Principalement pour son but. Il n’a pas réussi à gagner la bataille du milieu de terrain, courant trop souvent après le cuir au lieu de l’avoir entre les pieds.

Mes flops
Mexer : Organisateur de l’opération « porte ouverte », il est absent sur les 2 premiers buts et offre le 3ème aux locaux. Chapeau l’artiste.
André : Le capitaine des Rouge & Noir était bien en-dessous de son niveau habituel, entre mauvais choix et fautes multiples.
Sakho : Absent des débats, l’attaquant sénégalais n’a pas su exister dans cette rencontre, n’ayant eu aucune occasion franche. Pour sa défense, le numéro 25 breton a été sevré de ballons.

Ewen Le Tual (@ewen_RR)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Why ask?