FCN-SRFC : L’ombre d’un derby
Partager !

Après la grosse déception du dernier match face au FC Metz ainsi que la causerie d’Olivier Létang, les Rennais avaient à cœur de se racheter, et quoi de mieux qu’un derby à La Beaujoire pour cela…

Le contexte :

Suite aux suspensions cumulées de Benjamin André et Ismaila Sarr ainsi que la blessure prolongée d’Hamari Traoré, Sabri Lamouchi a du composer un 11 inédit face au rival nantais.

Pour les jaunes et verts, tous les titulaires habituels sont sur la pelouse, à l’exception de Rongier  (sur le banc), Dubois (suspendu) et Diego Carlos (blessé).

La match :

Alors que l’engagement venait d’être donné par les locaux, le kop nantais s’est mis à jeter de nombreuses balles de tennis sur la pelouse. Plus pour protester de l’horaire du match que pour montrer leur future présence à Roland-Garros, l’action aura eu le mérite de se faire remarquer. L’objectif aura été rempli pendant ces trois minutes, place au jeu désormais ! 

Suite à ce premier fait de jeu, les Nantais ont eut la main mise sur le ballon jusqu’à obtenir une première situation, par l’intermédiaire de Sala, alors que l’on jouait la 6ème minute. Avant d’obtenir 2 corners, coups sur coups.

Dans les 10 premières minutes, les Rennais étaient gênés par le pressing des locaux, à l’image des nombreux dégagements de Bensebaini et Gnagnon notamment.

Le seul Rennais ayant engagé un pressing en début de match est Wahbi Khazri, malheureusement pas assez suivi par ses coéquipiers, au quart d’heure de jeu.

La première attaque côté Rennais arrive à la 18ème minute mais sans succès après un centre d’Amalfitano en direction de Léa Siliki. 4 minutes plus tard, les canaris poussent à nouveau jusqu’à obtenir un nouveau corner, sans plus de réussite.

Alors qu’il ne reste qu’une vingtaine de minutes à jouer en première période, pendant qu’Amalfitano se fait soigner les Rouge & Noir ont eu une pause fraîcheur, en effet, il faisait plus de 25 °C à ce moment là du match, chose inédite en cette phase retour.

31ème minute de jeu, et Sala avait failli ouvrir le score ! Suite à un centre de Thomasson qui avait surpris Gnagnon, l’attaquant argentin voit son extérieur du pied au point de penalty passer au dessus du but de Koubek.

Après un centre Khazri remis en retrait par Bourigeaud, c’est Amalfitano qui a vu sa frappe contrée partir en corner. Sur celui-ci, c’est le bras d’Awaziem qui effleure le ballon mais l’arbitre n’a pas bronché.

Alors qu’il ne restait que 5 minutes à jouer, Sala a pris un carton jaune suite à une faute sur Gélin avant que dans la foulée Nakoulma ne voit sa frappe arrêtée par le portier rennais.

42ème, moment où les Nantais ouvraient le score ! Suite à un contre fulgurant, le centre d’Iloki a été repoussé une première fois de la main, puis une seconde du pied par Koubek avant de voir le cuir arriver sur Thomasson qui met le ballon dans le but ! Koubek n’a pas été irréprochable sur l’action.

Alors que les 5 minutes de temps additionnels avaient été annoncées, les bretiliens ont obtenu un nouveaux corner avant que Khazri ne se perde dans ses dribbles.

Il ne restait qu’une minute de temps additionnel quand les visiteurs subissaient un nouveaux contre qui, cette fois, ne donne rien.

A la pause, les Nantais menaient plus que logiquement 1-0, en effet, les Rennais n’ont rien entrepris hormis un pressing irrégulier et seulement effectué par Khazri.

A noter que pendant la mi-temps, Olivier Létang est venu parler aux joueurs, très remonté.

Dès la reprise, Diafra Sakho a remplacé Danzé, en grande difficulté en 1ère mi temps.

20 secondes après la reprise, Sala a été exclu ! L’attaquant nantais a pris un second carton jaune suite à une faute sur Léa Siliki qui, objectivement, ne méritait peut être pas un deuxième avertissement.

Suite à cela, les Rennais ont eu pour la première fois du match la possession du ballon. C’est Zeffane, à la 50ème, qui a effectué la première frappe rennaise de la seconde période, mais captée par Tatarusanu.

Après avoir récupéré le ballon, Léa Siliki a pu frapper et voit le ballon être dévié vers le cadre par Pallois mais le portier roumain fait encore un arrêt de grande classe.

Sur leur premier corner de la seconde période, les locaux ont failli doubler la mise. Le ballon mal dégagé est revenu sur Touré qui a frappé en reprise de volée et vu le ballon être sauvé sur sa ligne par Gnagnon après avoir été dévié, alors que l’on jouait la 60ème minute.

Dans la minute qui suit, Gourcuff a remplacé Amalfitano.

Après des corners rennais, les locaux ont eu un 3 contre 2 très mal géré avec notamment une frappe d’Iloki et de Nakoulma mais Koubek a réalisé sur ce coup un très beau double arrêt.

Alors qu’il reste 25 minutes à jouer, c’était plus les nantais en infériorité numérique que les bretiliens qui ont eu des occasions dangereuses. Et deux minutes plus tard, Sakho a pris un carton jaune avant que Hunou ne remplace Zeffane, les Rouge & Noir sont donc passés donc à 3 derrière.

A la 71ème, c’est cette fois Prcic qui a pris un carton jaune.

C’était le moment qu’avaient choisi les Rennais pour accélérer, avec notamment des corners tirés par Khazri et Bourigeaud, ainsi que de nombreux centres, repoussés tant bien que mal par les locaux.

Alors que l’on jouait la 82ème minute, Léa Siliki égalise ! Sur un corner côté gauche, le ballon mal renvoyé a atterri dans les pieds du jeune milieu rennais qui, après avoir éliminé Thomasson a vu sa frappe être légèrement touchée par Pallois et ainsi surprendre Tatarusanu qui, pour une fois, ne peut rien .

3 minutes après l’égalisation, Bourigeaud à la baguette sur un coup franc a vu son ballon être déposé sur la tête de Sakho passé juste au dessus du but, avant que Khazri n’ait mis sa tête sur le poteau. Rageant…

Il ne restait que 3 minutes de jeu au moment où Khazri tirait un coup franc côté gauche que Pallois repousse en corner. Sur ce coup de pied de coin, Gnagnon s’est envolé plus haut que tout le monde mais a vu sa tête être arrêtée une nouvelle fois par l’ancien de la Fiorentina.

Ce fut la dernière occasion du match, 1-1 score final.

Nos Rouge & Noir restent donc invaincus à La Beaujoire mais ne méritaient sans doute pas mieux que ce match nul. Dépassés dans le jeu et l’impact physique pendant 45 minutes, c’est l’expulsion de Sala qui leur permet de revenir et encore, les locaux auraient pu largement doubler la mise dans le second acte… En bref un match qui doit servir de leçon, autant pour les joueurs que pour Sabri Lamouchi, qui, en mettant un Morgan Amalfitano en manque de rythme et un Danzé constamment dépassé titulaire dans un schéma défensif, n’offrait rien de bon et cela s’est confirmé, au vu de la physionomie du match.  

A l’issue de ce match d’ouverture de la 34ème journée, le SRFC reste donc 5ème en attendant les résultats de Nice-Montpellier (dimanche,15h00) et St Etienne- Troyes (dimanche,17h). La course à l’Europe est donc toujours indécise.

Rendez-vous dimanche 20h pour donner votre avis sur ce match avec notre équipe lors du débrief ! 

Ewen Le Tual/@ewen_srfc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Why ask?