L’Oeil du Druide : avec Rennes, tout est possible !
Partager !

Comme chaque année, l’effectif du Stade Rennais nous promet de belles choses. Habitué de la première partie de tableau, le club n’arrive pourtant que très rarement à franchir le cap des places européennes. Alors comme toujours, nous sommes en droit de nous poser des questions…

Et si cette année c’était la bonne…

Le Stade Rennais procure comme chaque saison ou presque, de multiples ascenseurs émotionnels à ses supporters. Ces dernières années, nous avons souvent assisté à des scénarios mêlant espoir, frustration et incompréhension. Sous l’ère Dréossi, le coach Antonetti a vu son équipe s’approcher du podium, parfois y monter mais jamais y rester. Les années Montanier ont elles été marquées par une régression en terme d’ambitions et une équipe qui s’endort dans le ventre mou malgré des éclaircies (période « Ousmane Dembélé »). L’ère Ruello-Gourcuff a tenté notamment d’intégrer dans nos têtes l’hypothèse d’une «possible» 14ème place… pas si alarmante selon René !

En finir avec la loose-habitude !

Cette instabilité chronique a poussé la famille Pinault à remettre de l’ordre dans la maison Rouge & Noir en intégrant un tandem inédit de présidents. Un mélange d’ancrage local symbolisé par l’arrivée de Jacques Delanoë, proche de François-Henri Pinault, et d’Olivier Létang, ayant l’expérience du haut niveau, qui arrive avec l’objectif de professionnaliser le club, le réorganiser et bousculer les mentalités installées. Ce duo, complété par Sabri Lamouchi va permettre au club et à ses supporters de rapidement constater les premiers changements à travers une communication retrouvée, de meilleurs résultats et une plus grande exigence au quotidien.

J-28 – Amiens SC vs Stade Rennais FC (0-2) : et maintenant ?!

5ème à 10 journées de la fin avec 41 points, plusieurs scénarios sont possibles tant ce club reste imprévisible. Des bruits de couloir rapportent que Spielberg lui-même suivrait attentivement les aventures des Rouge & Noir tant leurs rebondissements représentent une source d’inspiration.
Laissons-nous alors imaginer les scénarios possibles de cette fin de saison :

• « Solide » : 18 points sur 30 possibles – à part Monaco et Paris, le SRFC ne perd plus et au pire, fait nul face à ses concurrents directs.
o Victoires : Bordeaux, Metz, Nantes, Toulouse, Strasbourg
o Nuls : Saint-Etienne, Nice, Montpellier.
o Défaites : Monaco et Paris.

Bilan à la 38ème journée : 5ème avec 59 points.

 

« Cata » : 6 points sur 30 possibles – le SRFC perd des matchs clés face à ses concurrents directs pour l’Europe. Ayant lâché le bon wagon, le club perd des matchs abordables et face au PSG ainsi que dans sa résidence secondaire de La Beaujoire. Une étonnante victoire contre Monaco présageait pourtant de belles perspectives.
o Victoires : Monaco
o Nuls : Saint-Etienne, Nice, Strasbourg
o Défaites : Bordeaux, Metz, Nantes, Toulouse, Paris, Montpellier.
Cette année sera marquée par un début et une fin de saison « catastrophiques ».

Bilan à la 38ème journée : 14ème place avec 47 points
Bonus : Sarr se fait les ligaments croisés, Bourigeaud est annoncé à Saint Etienne qui jouera l’Europa League avec Nantes. Khazri part à Marseille jouer la Ligue des Champions.

 

« Heureuse » : 15 points sur 30 possibles – le SRFC joue avec le feu. Ayant gagné in extremis contre Nantes et Montpellier, le club a enchainé les matchs au couteau, souvent ponctués de nuls malgré des matchs maîtrisés. Le club finit la saison à la 6ème place grâce à une tête de Khazri à la 90+2 qui arrache la victoire face à Montpellier. Dans le même temps, Nantes perd à Strasbourg (1-0) suite à une action litigieuse qui voit Kader Mangane pousser le ballon dans les filets de Tatarusanu à l’aide de son postérieur.
o

o Victoires : Metz, Nantes, Toulouse, Montpellier
o Nuls : Saint-Etienne, Bordeaux, Nice
o Défaites : Monaco, Paris, Strasbourg

Bilan à la 38ème journée : 6ème avec 56 points (qualification pour le tour préliminaire de l’Europa League).
Bonus : Nantes termine à la 7ème place, avec le même nombre de points que Rennes mais avec un goal-average inférieur. On dit: merci Whabi !

« Décevante » : 12 points sur 30 possibles – le SRFC est dans la course jusqu’au bout mais lâche sa place européenne lors de la dernière journée face à Montpellier. Ayant multiplié les nuls et gagné 3 matchs, la formation brétilienne ne perd que 2 matchs. Elle échoue à la 7ème place grâce à un but de Giovanni Sio qui, cette fois-ci, ne voit pas son pied se bloquer.
o Victoires : Metz, Nantes
o Nuls : Saint-Etienne, Bordeaux, Nice, Strasbourg, Montpellier, Toulouse
o Défaites : Monaco, Paris

Bilan à la 38ème journée : 7ème avec 53 points
Bonus : Khazri décide finalement de ne pas signer à Rennes et repart en Angleterre.

 

« Tonitruante » : 24 points sur 30 possibles – le SRFC est irrésistible, enchaîne les victoires et ne perd pas sur les 10 dernières rencontres et rattrape même Lyon qui fait une deuxième partie de championnat faiblarde. Rennes chipe la 4ème place à l’OL qui lâche le championnat et gagne l’Europa League.
o Victoires : Metz, Nantes, Saint-Etienne, Strasbourg, Montpellier, Toulouse, Nice
o Nuls : Bordeaux, Monaco, Paris

 

 

Bilan à la 38ème journée : 4ème avec 65 points (qualification directe en Europa League).
Bonus : le club gardera ses meilleurs joueurs, recrutera jeune et talentueux et aura de plus gros moyens.

Ces différents scénarios sont remplis de clichés, parfois d’évidence et aussi de fantasmes. Mais ne pas oublier qu’avec Rennes tout est possible et réalisable…
Alors maintenant, tous au stade et Allez Rennes !

  Le Druide Rennais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Why ask?